rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Bonjour l'Europe
rss itunes deezer

En Pologne, le premier musée de la vodka ouvre ses portes

Par Damien Simonart

A Varsovie, en Pologne, un musée de la vodka vient d'ouvrir ses portes. Située dans une ancienne distillerie d'un quartier industriel, la visite se voit récompensée par une dégustation de vodka en toute fin de parcours.

Pour aller au bout de cette visite atypique, il suffit de passer par les cinq salles du musée. Le tout dans une ambiance exceptionnelle, traversant les âges, où l’on apprend que la vodka fut un remède à l’époque des guérisseurs puis une monnaie d’échange en période de pénuries sous l’ère communiste. Un détail important : le musée est uniquement consacré à la vodka polonaise. Une précision valant son pesant d’or puisque ce sont les Polonais et non les Russes qui ont inventé cette boisson.

L’image de la vodka à l’honneur

Pour défaire la vodka de l’image d’un alcool ayant pour seul but de se saouler, le musée redouble d’efforts et d’ingéniosité. Contrairement aux idées reçues, la vodka se déguste à température ambiante et non glacée. On peut également savourer de la vodka à petites gorgées pendant un repas, tel un bon vin alors que beaucoup pense que cet alcool n’est qu’un digestif. Les variétés de vodka sont nombreuses et ne proposent pas toute la même expérience. Les Polonais eux-mêmes ne savent pas toujours que toutes les vodkas n’ont pas le même goût.

L’objectif du musée est donc d’éduquer les visiteurs afin de ne plus considérer la vodka comme un sous produit et lui redonner un peu de noblesse tout en le traitant à égalité avec d’autres alcools forts, comme le whisky.

La boisson nationale

Pour les Polonais, la vodka est une boisson presque sacrée. Elle est présente à toutes les fêtes et en général, elle coule à flots (mais à consommer avec modération néanmoins !). Les grands producteurs nationaux de vodka tiennent à souligner d'ailleurs que les Polonais ne se saoulent pas plus que d’autres nations européennes. Mais, d’après l’agence polonaise de lutte contre l’alcoolisme, près d’un Polonais sur dix consomme trop d’alcool. Les statistiques routières sont également parlantes. L’année dernière, la police a arrêté environ 110 000 automobilistes en état d’ébriété, ce qui fait tout de même 300 par jour. Ces derniers ont provoqué près de 3 000 accidents. Mais à titre comparatif, il y a dix ans, les chiffres étaient deux fois pires.

Turquie: dernière ligne droite pour les électeurs de la diaspora en Allemagne

L'Otan désormais installée dans un quartier général tout neuf à Bruxelles

Visite du chancelier autrichien Kurz à Berlin: Angela Merkel isolée sur le dossier des migrants

Italie: Matteo Salvini peut-il mettre à exécution son programme anti-migrants ?