rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Commerce: Washington lance de fausses accusations pour «intimider» les autres (Chine)
  • Maldives: le gouvernement indique reconnaître la victoire de l'opposition à la présidentielle (officiel)
  • Russie: l'opposant Alexeï Navalny a été de nouveau arrêté dès sa sortie de prison (porte-parole)
  • Internet: le moteur de recherche Google, né en septembre 1998, célèbre ses vingt d'ans d'activité
  • Pétrole: l'Opep et ses partenaires interviendront pour éviter la pénurie sur le marché s'ils le jugent opportun, dit l'Arabie saoudite
  • Australie: les travaux ont commencé sur le chantier du deuxième aéroport de Sydney, qui doit être livré en 2026
  • Hong Kong interdit un parti indépendantiste, le Parti national (HKNP), une première depuis 1997
  • Birmanie-Rohingyas: pour le chef de l'armée birmane, l'ONU «n'a pas le droit d'interférer»
  • Guerre commerciale Washington-Pékin: entrée en vigueur des taxes américaines sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises
Débat du jour
rss itunes deezer

La rencontre Trump/Kim va-t-elle sonner la fin de la guerre entre les deux Corées?

Par Romain Auzouy

A quelques heures du sommet historique entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un, nous évoquons l’un des enjeux de cette rencontre : les relations entre les deux Corées. Pyongyang et Séoul sont à ce jour toujours techniquement en guerre, 65 ans après la signature d’un armistice qui n’a jamais débouché sur un traité de paix. Cet accord peut-il être conclu lors du sommet de Singapour ? Quels sont les obstacles ? C’est notre débat ce soir.

Pour en débattre :

- Valérie Gelézeau, maître de conférences en géographie à l'EHESS, spécialiste de la Corée du Sud.

- Théo Clément, chercheur à l’Institut d’Asie orientale (ENS Lyon) et à l’Université de Vienne.

Rejoignez Le débat du jour sur Facebook ou sur Twitter.

La France est-elle enfin prête à regarder en face son histoire coloniale ?