rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Football: le Cameroun se sépare de Clarence Seedorf (sélectionneur) et de Patrick Kluivert (adjoint)
  • Disparition du musicien sud-africain Johnny Clegg (médias locaux)
  • Von der Leyen appelle tous les eurodéputés à travailler ensemble «de façon constructive»
  • L'Allemande Ursula von der Leyen élue de justesse à la tête de la Commission européenne
  • Achat de missiles russes: Trump insiste sur les «bonnes relations» avec Ankara
  • Taxation du numérique: Le Maire appelle le G7 à chercher une «solution internationale»
  • Trump assure qu'il ne cherche pas un «changement de régime» en Iran
  • Le projet de loi de restauration de Notre-Dame de Paris définitivement adopté au Parlement
  • UE: le groupe socialiste au Parlement appelle à soutenir Ursula von der Leyen (tweet)
  • France: les élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars 2020
  • L'achat par la Turquie de missiles russes, une décision «mauvaise et décevante» (nouveau chef du Pentagone)
  • La démission de Christine Lagarde du FMI effective le 12 septembre
  • France/Rugy: le gouvernement n'a «pas d'indication que des règles ont été transgressées» (porte-parole)
Débat du jour
rss itunes deezer

Peut-on, sait-on déradicaliser un détenu ?

Par Loïc Bussieres

On estime aujourd’hui à 510 le nombre de détenus condamnés dans des procédures terroristes. Ils sont plus du double condamnés de droit commun, à être identifiés comme radicalisés. Une grande partie d'entre eux devraient quitter leurs cellules, d'ici l'an prochain, date à laquelle leurs peines arriveront à leur terme.
Un contingent qui constitue «un risque majeur», selon les mots du Procureur de la République François Molins, parce que la prison n'est pas un antidote à la radicalisation. Un constat appuyé par le bilan plus que mitigé des unités dédiées, censées prévenir la contagion des idées, où par la fermeture du premier et pour l'instant unique centre de désengagement et de prévention, l'an passé. Parce que le manque de moyens et de savoir-faire rend la tâche éminemment complexe, et qu'il n'y a, à ce jour, pas de recette miracle en la matière.
Peut-on, sait-on déradicaliser un détenu ?
Quelles réponses apporter à une problématique qui se heurte à celle de la surpopulation carérale ?
On en parle, avec nos invités.

Pour en débattre :

- Marie Cretenot, juriste et responsable du plaidoyer à l'Observatoire international des prisons (OIP)
- Thomas Klotz, avocat au Barreau de Paris.

Rejoignez Le débat du jour surFacebook ou sur Twitter.

Journée mondiale: comment lutter contre les violences sexuelles en temps de conflit?

Discours de politique générale, à quoi va ressembler l’acte 2 du quinquennat?

Coupe du monde féminine, sport masculin et féminin, c’est pour quand l’égalité?

Les 30 ans de la victoire de Solidarnosc: le rêve européen est-il passé à l’est du continent?

Faut-il instaurer des critères de bonne gouvernance dans l’attribution des événements sportifs?