rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Affaire Benalla: «La sécurité du président de la République a été affectée» (président commission d'enquête sénatoriale)
  • Les Etats-Unis utilisent des «accusations imaginaires» pour sortir du traité INF (Vladimir Poutine)
  • Affaire Benalla: la commission d'enquête demande la fin des «collaborateurs officieux» de Macron (rapport)
  • France: la commission sénatoriale demande des poursuites contre Benalla, ex-proche de Macron, pour «faux témoignage»
  • Affaire Benalla: la commission d'enquête sénatoriale met en cause le témoignage de trois hauts responsables à l'Élysée (lettre à Larcher)
  • Amender le «filet de sécurité» («backstop» en anglais) est la seule solution pour éviter un Brexit dur le 29 mars (Hunt)
  • Affaire Bygmalion: le Conseil constitutionnel est saisi d'un recours de Nicolas Sarkozy contre un éventuel procès (avocat)
  • Affaire Benalla: la justice n'est pas «sous pression» affirme la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, sur France Info
  • Devant les deux chambres du Parlement réunies, Vladimir Poutine promet aux Russes une amélioration de leur situation «dès cette année»
  • Injures envers Alain Finkielkraut: un homme a été placé en garde à vue (parquet de Paris)
  • Après le Pakistan, le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane en visite en Inde
  • Etats-Unis: Donald Trump a nommé son nouveau ministre adjoint de la Justice, Jeffrey Rosen
  • Japon: la justice ordonne le dédommagement de 152 évacués de Fukushima à hauteur de de 3,4 millions d'euros (tribunal)
Débat du jour
rss itunes deezer

Peut-on, sait-on déradicaliser un détenu ?

Par Loïc Bussieres

On estime aujourd’hui à 510 le nombre de détenus condamnés dans des procédures terroristes. Ils sont plus du double condamnés de droit commun, à être identifiés comme radicalisés. Une grande partie d'entre eux devraient quitter leurs cellules, d'ici l'an prochain, date à laquelle leurs peines arriveront à leur terme.
Un contingent qui constitue «un risque majeur», selon les mots du Procureur de la République François Molins, parce que la prison n'est pas un antidote à la radicalisation. Un constat appuyé par le bilan plus que mitigé des unités dédiées, censées prévenir la contagion des idées, où par la fermeture du premier et pour l'instant unique centre de désengagement et de prévention, l'an passé. Parce que le manque de moyens et de savoir-faire rend la tâche éminemment complexe, et qu'il n'y a, à ce jour, pas de recette miracle en la matière.
Peut-on, sait-on déradicaliser un détenu ?
Quelles réponses apporter à une problématique qui se heurte à celle de la surpopulation carérale ?
On en parle, avec nos invités.

Pour en débattre :

- Marie Cretenot, juriste et responsable du plaidoyer à l'Observatoire international des prisons (OIP)
- Thomas Klotz, avocat au Barreau de Paris.

Rejoignez Le débat du jour sur Facebook ou sur Twitter.