rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Ici l'Europe
rss itunes deezer

La Macédonienne Radmila Sekerinska optimiste sur un accord avec la Grèce

Par Dominique Baillard

Depuis 25 ans Athènes refuse l'appellation « Macédoine »  et bloque ainsi la FYROM (Ex-République Yougoslave de Macédoine), dans sa route vers l'OTAN et l'Union Européenne.

La ministre « reste optimiste, parce que pour faire quelque chose dans les Balkans on doit être optimiste... Une solution serait un investissement dans la stabilité du pays et de la région ». Commentant les réticences du président Macron à l'ouverture des négociations d'adhésion dans l'union, Radmila Sekerinska lui renvoie la balle « j'utiliserai les mots du  président Macron : n'attendons pas, il y a une opportunité d'avoir un succès dans les Balkans, ces opportunités ne sont pas fréquentes (dans un pays ndlr) avec des différences culturelles religieuses ».

«De plus en plus probable qu’on puisse arrêter le Brexit», selon Richard Corbett

Nasser Kamel, secrétaire général de l’UPM: «le pire est derrière nous»

Pour Manuel Valls, les indépendantistes catalans sont nationalistes et suprémacistes

Enrico Letta: «Aucun accord de Brexit ne peut réunir une majorité au Parlement britannique»

Alex Stubb, le Finlandais qui veut diriger la droite européenne et la Commission

Maros Sefcovic favorable à la convergence des salaires entre l'Est et l'Ouest