rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Corées: des réunions de familles séparées par la guerre prévues en août
  • La Grèce «tourne une page» après l'accord de la zone euro sur la dette (gouvernement grec)
  • Politique française: pour Benoît Hamon (Générations), «le macronisme est une forme de racisme social» (Franceinfo)
  • Migrations: Benjamin Griveaux craint que l'Union européenne «se délite définitivement» faute de «projet commun» (Radio Classique)
  • Grève SNCF: Philippe Martinez (CGT) invite le Premier ministre Edouard Philippe à un «débat télévisé» sur le service public ferroviaire
Grand reportage
rss itunes deezer

Bangalore: la ville épuise son eau

Par Sébastien Farcis

Bangalore fait figure de modèle de développement de l'Inde moderne. Cette ville est la silicon valley indienne, l'une des cités les plus dynamiques du sous-continent grâce à ses milliers d'entreprises informatiques. Mais cette explosion économique a entrainé une croissance démographique excessive et anarchique : la population de Bangalore dépasse aujourd'hui les 11 millions d'habitants. Le béton a dévoré ses parcs et ses lacs et les nappes phréatiques sont en train de s'assécher. Dans certains quartiers, il faut aller chercher l'eau à plus de 600 mètres de profondeur. Comme l'eau souterraine ne suffit plus, les autorités pompent ce précieux liquide dans une rivière située à plus de 100 km de la ville. Les eaux usées, quant à elles, sont en grande partie relâchées dans les lacs sans être traitées. Ces rejets toxiques créent maintenant une situation apocalyptique : certains lacs prennent feu à Bangalore.

Sierra Leone, 9 mois après le drame: des survivants démunis, une montagne qui menace