rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Strasbourg: Macron remercie «l'ensemble des services mobilisés» dans la traque de l'auteur de l'attentat
  • Cessez-le-feu au Yémen: «La paix est possible», estime Pompeo
  • Foot: la Fédération ivoirienne a saisi le Tribunal arbitral du sport contre la décision de la CAF de confier la CAN 2021 au Cameroun
  • Le parlement irlandais vote pour la légalisation de l'avortement
  • Khashoggi: le Sénat américain juge le prince héritier saoudien «responsable du meurtre»
  • Attentat de Strasbourg: Chérif Chekatt a été abattu par la police dans un quartier de la ville
  • France: le marché de Noël de Strasbourg rouvrira vendredi (Castaner)
  • Yémen: l'Iran salue les avancées «prometteuses» des consultations de paix
7 milliards de voisins
rss itunes deezer

La gestion des déchets en Afrique: quels défis ?

Par Emmanuelle Bastide

Comment valoriser et développer le traitement et le recyclage des déchets en Afrique ? Quel rôle pour les pouvoirs publics, les entreprises et le secteur informel ?

Edem d’Almeida, Directeur Général de Africa Global Recycling (recyclage de déchets) lauréat du FIJEV (Forum International Jeunesse et Emplois Verts). Il vient d'obtenir à Abidjan le Prix spécial de l'entrepreneur de l'économie verte au Forum des bâtisseurs de l'économie africaine.

Adeline Pierrat, chargée de projets « Déchets et assainissement »  au GRET (groupe de rechercher et d'échange technologique) une ONG internationale de développement. 

Reportage, Emmanuelle BASTIDE à Niamey

A Niamey, près d’1 million d’habitants, qui produit environ 320 000 tonnes de déchets par an, dont 16 000 Tonnes de matière plastique. Sofiani Boukari a fondé Bioplast en 2016 et il travaille en partenariat avec la mairie. Il emploi 15 personnes.

A condition de payer 5000fcfa, 7€50 /mois, chaque habitation peut avoir sa poubelle à son nom ou à son logo pour les entreprises

Les écoles privées sont-elles une alternative aux universités publiques surpeuplées?