rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Accents d'Europe
rss itunes deezer

Les pépites françaises de l'économie collaborative

Par Laurent Berthault

La France est  plutôt à la pointe l’économie collaborative, ce nouveau modèle qui repose sur le partage ou l’échange de biens, de services ou de connaissances entre particuliers. 36% des Français utilisent des plateformes d’échange ou de commerce. Une économie qui crée du revenu, de l’emploi et des entreprises.L’économie hexagonale fait la part de plus en plus belle à cette économie du partage. Tout se loue y compris son salon pour une réunion de bureaux, ou sa table à manger pour un dîner entre amis. Reportage de Frédérique Lebel auprès de deux pépites françaises qui montent de cette nouvelle économie, Office Riders et Eatwith

C'est bien évidemment grâce à internet et aux applis et aux sites internet que cette économie collaborative a pu ainsi fleurir. Mais des idéaux du début aux plateformes d’aujourd’hui, la philosophie a profondément évolué. Rencontre avec Monique Dagnaud, chercheuse au CNRS, auteure du livre « Le modèle californien. Comment l’esprit collaboratif change le monde » aux Editions Odile Jacob.

Un livreur de Glovo à Barcelone RFI/Leticia Farine

Domaines privilégiés de cette ubérisation le transports de personnes ou les livraisons de marchandises. Exemple en Espagne avec les services de livraison de repas à domicile, qui fonctionnent grâce aux applications mobiles. Depuis 2015, l’entreprise Glovo s’est distinguée des autres en offrant des services supplémentaires. A Barcelone, Leticia Farine.

Chronique jeunes : le droit à l'avortement attaqué dans plusieurs pays européens. Par Eve Minault.

Une petite révolution à Milan : après des années de tergiversations, l’Américain Starbucks ouvrira un café au mois de septembre dans la ville italienne. Sur place, certains l’ont vécu comme un camouflet. Il faudrait peut-être y voir un hommage du fondateur, amoureux de Milan et de ses « espresso ». Cécile Debarge.