rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • La Maison Blanche juge les sanctions turques «regrettables»
  • Trump révoque l'habilitation secret défense de l'ex-chef de la CIA John Brennan (Maison Blanche)
  • Inde: 67 morts, 50000 déplacés par les inondations au Kerala (officiel)
  • Libye: 45 miliciens condamnés à mort pour avoir tué des manifestants anti-Kadhafi en 2011 (ministère)
  • Viaduc effondré à Gênes: Rome confirme qu'il va révoquer la concession de la société autoroutière Autostrade per l'Italia
  • Le gouvernement italien déclare l'«état d'urgence» pour 12 mois à Gênes
  • Embargo en Corée du Nord: Washington sanctionne deux sociétés russe et chinoise
Chronique des Matières Premières
rss itunes deezer

Le commerce équitable change d'échelle en France

Par Claire Fages

Un foyer français sur deux a consommé un produit du commerce équitable l'an dernier, contre seulement un sur trois l'an dernier. Les consommateurs se préoccupent de plus en plus des conditions de production et de la rémunération du producteur.

Le commerce équitable change d’échelle en France, et cela réjouit l’association Max Havelaar, 25 ans après sa création. Le label qui regroupe 80 % des produits équitables commercialisés dans le monde a fait réaliser un sondage par OpinionWay auprès de 1000 consommateurs français.

Si 90 % des personnes interrogées se préoccupent évidemment du prix des produits alimentaires, plus de la moitié désormais s’intéressent aussi aux conditions de leur production et à la personne qui les a produites. « Ça, c’est vraiment nouveau, observe Blaise Desbordes, directeur général de Max Havelaar France. Ces deux critères ont pris 20 % en un an, probablement de manière liée aux États généraux de l’alimentation, qui ont vraiment amené le débat public sur la question de la paupérisation des agriculteurs. »

La banane vedette

C’est une tendance de fond, alors que la consommation stagne en France, celle des produits bio ou équitables connaît une progression à deux chiffres. La vedette est aujourd’hui au rayon fruit : c’est la banane. « 10 % sont désormais labellisées équitables, qu’elles viennent d’Équateur, du Ghana, de République dominicaine ou du Cameroun ».

Loin devant le café, le pionnier, qui s’impose déjà sur 3 % du marché français, plus que la moyenne mondiale. Succès également pour les litchis, l’ananas, le jus d’orange équitables...

Imposer l’équitable dans la commande publique

« Le commerce équitable en France sort de sa niche pour devenir une norme ». La grande distribution y a contribué. Mais 80 % des consommateurs veulent désormais trouver des produits équitables partout, jusque dans les cantines, selon le sondage.

L’association Max Havelaar espère que la future loi « agriculture et alimentation » imposera les produits équitables aux côtés des produits bio et des appellations protégées, dans la commande publique. Car trouver des débouchés aux produits certifiés équitables, c’est le principal défi d’un label comme Max Havelaar. On le sait beaucoup de cacao certifié équitable dans la plantation n’est pas vendu comme tel dans l’industrie du chocolat.

L'huile de palme RSPO durcit ses critères et s'étend aux petits producteurs

Les taxes de Trump et la future réunion de l'OPEP tassent les prix du pétrole

Pour épargner l’eau du Nil, l'Egypte importe du riz pour la première fois

Contre les importations, les agriculteurs français vont bloquer les raffineries

Stocker l'uranium pour faire remonter les cours: le pari d'un banquier londonien