rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Foot/Angleterre: José Mourinho limogé par Manchester United (club)
Invité Afrique soir
rss itunes deezer

Algérie: affaire des femmes lynchées à Hassi Messaoud, Fatiha Maamoura se souvient

Par Jean-Jacques Louarn

Autre temps, autre époque en Algérie. Le 13 juillet 2001, Hassi Messaoud, à 800 km au sud-est de la capitale, un imam ordonne le lynchage des femmes du quartier d’El Haïcha, qui « excitent de leurs pulsions pécheresses les hommes »... Au cours de la nuit, 500 hommes torturent et violent des dizaines de femmes aux cris de « Dieu est grand ». Un lourd silence s’abat sur cette tragédie. En 2010, deux femmes meurtries, Rahmouna Salah et Fatiha Maamoura, écrivent avec la comédienne et femme de lettres Nadia Kaci un livre témoignage, Laissées pour mortes* paru aux éditions Max Milo. Fatiha Maamoura, qui fut la première victime de ce 13 juillet, a reconstruit sa vie en France depuis 2010. Elle témoigne au micro de Jean-Jacques Louarn.


* Le livre Laissées pour mortes de Nadia Kaci a été mis en scène en 2011.

Philippe Njaboué, chef de projet de l'association Alternative Cote d'Ivoire

Alexandra Bilak, directrice de l’IDMC: «Le déplacement interne a un impact humain»

Alhadji B.Nouhou: «Les Africains ne font que suivre l'opinion majoritaire de certains États Arabes»

Mali: «La protection des personnes atteintes d’albinisme doit être renforcée»

Conflit dans le Kasaï: le cri d'alarme de l'Unicef sur la situation des enfants

Côte d'Ivoire: crise postélectorale de 2011, des ONG dénoncent le projet d'amnistie

Nord du Mali: les alliances de Barkhane «contre-productives», pour André Marty

Burundi: «Large campagne d’intimidation pour ceux qui sont contre le référendum»

Mali: «Trois groupes armés locaux se retrouvent à l’intersection de combats»

«J’ai dit au président Kabila que j’étais inquiète du niveau de violence en RDC»

Opposition en Angola: «tout le monde est surpris par la vitesse du changement»

«La SADC a toujours choisi les crises dans lesquelles elle voulait s'impliquer»

Présidentielle en Algérie: l'appel du FLN à une 5e candidature de Bouteflika

Traçabilité des minerais: «Nous voulons plus de rigueur mais pour tous les pays»