rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Foot/Angleterre: José Mourinho limogé par Manchester United (club)
Accents d'Europe
rss itunes deezer

Irlande du Nord: des murs malgré la paix

Par Frédérique Lebel

20 ans après l’accord de paix Nord Irlandais qui a mis fin à 30 ans d’un conflit qui a fait 3500 morts, ils sont tous là. De retour à Belfast. Les acteurs de ce compromis historique à savoir Bill Clinton l’ancien président américain, Tony Blair l’ex Premier ministre britannique, et Gerry Adams, l’ex-leader du Sinn Fein branche politique de l’IRA. Mais 20 ans plus tard, l’environnement a changé. L’accord du Vendredi Saint devrait survivre au Brexit, a estimé Tony Blair, mais c’est une complication. Et non des moindres puisque la question de la frontière entre le Nord et le Sud de l’île va réapparaitre d’une manière ou d’une autre. La paix s’est construite grâce au partage du pouvoir entre républicains et unionistes dans des institutions semi-autonomes. Mais dans la ville, au quotidien, la réconciliation entre les catholiques et les protestants demandera sans doute encore quelques décennies. On compte encore des centaines de murs qui séparent les deux communautés. Des murs encore curieusement appelés « murs de la paix ». À Belfast Julien Lagache a cherché à comprendre pourquoi ils étaient toujours debout, si longtemps après les accords de paix.

Revitaliser le Donbass

Dans l’est de l’Ukraine, ce n’est pas la paix. Des duels d’artillerie se poursuivent toujours. Pas tout à fait la guerre non plus. La région est toujours coupée en deux entre le territoire sous les contrôles du gouvernement et les républiques séparatistes auto proclamées de Donetsk et Louhansk.

Dans cette désorganisation totale , la vie tente de reprendre son cours. C’est le cas le long de la ligne de front. Un programme d’investissement veut faire redémarrer l’économie locale. C’est le reportage de Sébastien Gobert.

L’ange des migrants

Elle s’appelle Alganesh Fessaha, une Italienne d’origine érythréenne. On l’appelle aussi l’ange des migrants, tant elle s’est investie pour porter secours aux Érythréens entassés dans des camps de réfugiés en Éthiopie. Son portrait est signé Cécile Debarge.

Prora , vestige du régime nazi

L’héritage est embarrassant , même quand on se contente de faire de l’immobilier. Sur l’ile de Rugen, sur les bords de la mer Baltique, au nord de l’Allemagne, se trouve Prora. D’immenses barres de béton, face à la mer. Erigée en 1936 sur ordre d’Adolf Hitler, cette station balnéaire devait servir de lieu de villégiature à la classe ouvrière. Aujourd’hui le lieu est en pleine rénovation et les appartements bientôt en vente. Les explications de Julien Méchaussie.

Oui ou Non

En Suède après la campagne me-too contre le harcèlement sexuel, un projet de loi veut redéfinir le consentement sexuel. À Stockholm Frédéric Faux.

Les passoires énergétiques: rénover les logements pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

Attaque à Strasbourg: des parlementaires européens réclament plus de coopération entre Etats

L’Université d’Europe Centrale de Budapest contrainte à l’exil en Autriche