rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Aujourd'hui l'économie
rss itunes deezer

Mayotte, un département à la fois trop riche et trop pauvre

Par Dominique Baillard

A Mayotte, malgré la venue d'Annick Girardin, la ministre des Outre-mer, la mobilisation continue: l'intersyndicale appelle aujourd'hui à une marche dans les rues de la capitale Mamoudzou. La contestation contre l'insécurité dure depuis un mois dans ce département français de l'océan indien. Le plus pauvre de France.

Dernier du classement, ce n’est pas révélateur en soi quand le niveau de vie est satisfaisant, et l'écart donc faible avec la moyenne nationale, mais dans le cas de Mayotte le fossé est abyssal. Le produit intérieur brut par habitant est quatre fois inférieur à la moyenne nationale. Trois fois moindre que celui de la Réunion, l’autre département français de l’Océan Indien, à environ 1700 kilomètres à vol d’oiseau. Cette collectivité a même été classée parmi les plus pauvres d’Europe, dépassée de peu par les provinces déshéritées de Bulgarie. Le chômage touche un actif sur quatre.

Ce département déshérité attire pourtant beaucoup d'étrangers qui arrivent illégalement sur l'île

Car à l’échelle de la région, Mayotte apparaît comme un îlot de prospérité. L’archipel des Comores, auquel Mayotte est rattaché géographiquement, culturellement, fait partie des 20 pays les plus pauvres au monde. Dix fois plus pauvre que Mayotte en termes de Pib par habitant. Un petit boulot sur place c’est déjà le début de la fortune pour les milliers de jeunes Comoriens qui viennent tenter leurs chances sur cette île voisine. En un jour un jeune Comorien gagne à Mayotte ce qu’il mettrait deux mois à gagner dans son pays. Soit un salaire de 70 euros pour une journée de travail non déclaré. D’où l’afflux massif des migrants, ils représentent la moitié de la population locale, et déséquilibrent un peu plus l’économie déjà précaire de Mayotte. Ils enrichissent les marchands de sommeil et les employeurs peu scrupuleux mais, aujourd'hui, il sont d'abord perçus comme la source de l'insécurité, et accusés de happer les deniers publics.

Cette pression migratoire est-elle la cause du sous-développement du département français ?

En fait si Mayotte est dépassée par l’afflux des clandestins, son solde migratoire est néanmoins négatif car beaucoup de jeunes Mahorais partent pour la métropole. Le retard dans le développement de l’île est dû en partie au sous-investissement de l'Etat. Chaque année il transfère 3964 euros pour chaque habitant, en Guyane, un autre département d’outre-mer soumis à la pression démographique migratoire, c’est 6400 euros par habitant. Le plan de rattrapage promis en 2011 quand Mayotte est devenue un département doit s’étaler sur 25 ans. La tâche est immense car Mayotte a longtemps vécu selon des règles héritées de la coutume plutôt que du droit français. C’est pourquoi beaucoup des actes ordinaires sont encore peu répandus sur place. Juste un exemple: les collectivités ont du mal à lever l’impôt sur un territoire entre autre parce que le titre de propriété n’est pas encore entré dans la vie courante. Aujourd’hui les élus mahorais estiment qu’ils ont besoin de un milliard 800 millions d’euros pour sortir leur île du sous-développement.

Quelles sont les ressources de l’économie locale ?

Mayotte a un potentiel maritime encore peu exploité jusqu’à maintenant. Un superbe lagon à valoriser avec le tourisme et la zone économique exclusive qui lui permet de développer la pêche sur un espace de 72000 kilomètres carrés. Mais pour le moment le secteur ne représente que 2% des entreprises de l’île. Et les dysfonctionnements des infrastructures ne facilitent pas les choses. La gestion du port commercial de Longoni, un équipement névralgique pour ce territoire si dépendant des importations, a été récemment très critiqué par la cour des comptes.

⇒En bref,

Donald Trump bloque le rachat de l'Américain Qualcomm par le Singapourien Broadcom, deux entreprises qui fabriquent des microprocesseurs.

C'est au nom de la sécurité nationale que la Maison Blanche a suivi la recommandation du comité chargé d'examiner les investissements étrangers, empêchant la plus grosse fusion du secteur. Les Etats-Unis voient dans Broadcom le cheval de Troie des intérêts chinois. Ils redoutent de voir les secrets technologiques de Qualcomm dans la 5G détournés au profit de Pékin.

En Chine Xi Jinping désormais président à vie réorganise en profondeur son administration

Avec la création de 7 nouveaux ministères, dont l'un sera consacré à l'environnement. Par ailleurs l'autorité de surveillance de secteur bancaire va fusionner avec celle qui gère l'assurance afin de mieux parer aux crises financières.

Pourquoi la guerre commerciale est un cauchemar pour les patrons américains

La diffusion télé du foot: nouvel enjeu du bras de fer entre le Qatar et l’Arabie Saoudite

Pourquoi la chute de la monnaie turque est préoccupante pour le président Erdogan

Giuseppe Conte peut-il faire basculer l'Italie avec le programme anti-austérité?

Le patron de Facebook vient-il vraiment faire amende honorable devant les eurodéputés?