rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Négociations du Brexit: le chancelier autrichien Sebastian Kurz confirme «un sommet spécial» en novembre 2018
  • Parlement européen: pour Laurent Wauquiez (LR), Orban «a toute sa place au PPE» («Figaro»)
  • Plusieurs centaines de migrants évacués ce jeudi matin du centre de la ville de Nantes
  • Procès Bygmalion: la décision sur les recours de Sarkozy a été reportée au 25 octobre (cour d'appel)
  • France-CSG: 300 000 retraités bénéficieront en 2019 d'un geste fiscal (Philippe)
  • Guerre commerciale: le patron d'Alibaba Jack Ma renonce à sa promesse de créer un million d'emplois aux Etats-Unis (Chine nouvelle)
  • Japon: le Premier ministre Shinzo Abe a été réélu à la tête de son parti (officiel)
Reportage International
rss itunes deezer

Le Suède contre-attaque pour défendre ses valeurs et sa politique migratoire

Par Frédéric Faux

La Suède, petit pays de 10 millions d'habitants, a une image qui dépasse de loin son seul poids démographique. Celle d'un pays tolérant, social démocrate, qui ouvre ses portes aux réfugiés. Une image notamment attaquée par Donald Trump, qui avait inventé il y a un an un attentat en Suède, pour discréditer la politique migratoire du pays. Pour défendre ses valeurs, la Suède ne peut guère compter sur son armée, sa diplomatie, son économie. Alors elle communique, massivement, allant même jusqu'à inviter, à Stockholm, les ennemis de la Suède.

Patrimoine: au musée national de Rio de Janeiro, les trésors partis en fumée

«Syrian Archive» un site de collecte de documents sur les crimes commis en Syrie

Suède : le spectre de l’extrême droite plane sur les élections législatives

Autriche: des classes séparées pour renforcer l'apprentissage de l'allemand