rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Maldives: le gouvernement indique reconnaître la victoire de l'opposition à la présidentielle (officiel)
  • Russie: l'opposant Alexeï Navalny a été de nouveau arrêté dès sa sortie de prison (porte-parole)
  • Internet: le moteur de recherche Google, né en septembre 1998, célèbre ses vingt d'ans d'activité
  • Pétrole: l'Opep et ses partenaires interviendront pour éviter la pénurie sur le marché s'ils le jugent opportun, dit l'Arabie saoudite
  • Australie: les travaux ont commencé sur le chantier du deuxième aéroport de Sydney, qui doit être livré en 2026
  • Hong Kong interdit un parti indépendantiste, le Parti national (HKNP), une première depuis 1997
  • Birmanie-Rohingyas: pour le chef de l'armée birmane, l'ONU «n'a pas le droit d'interférer»
  • Guerre commerciale Washington-Pékin: entrée en vigueur des taxes américaines sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises
  • Etats-Unis: une deuxième femme accuse le juge Kavanaugh d'inconduite sexuelle (New Yorker)
Grand reportage
rss itunes deezer

NASA: quand des astronautes s’entraînent à sauver la station spatiale

Par Eric de Salve

Quelque part dans la steppe kazakhe, trois astronautes ont atterri, cette semaine, après une mission de quasiment six mois, dans la station spatiale internationale ISS. Depuis près de 20 ans, l’ISS tourne en orbite autour de la Terre, à 400 km au-dessus de nos têtes. La station spatiale est habitée en permanence. A l’intérieur, des expériences scientifiques y sont réalisées, la Terre et ses bouleversements climatiques y sont observés. Au sol, sur terre, des équipes d’astronautes s’entraînent aussi en permanence. Eric de Salve, l’un de nos correspondants aux Etats-Unis, a pu suivre pendant plusieurs jours la préparation, au centre de la NASA à Houston au Texas, de l’équipe qui partira cet été 2018 pour la mission 57 de l’ISS pendant six mois. Aux côtés des Etats-Unis, de la Russie, du Japon et du Canada, 11 pays européens participent à l’ISS au sein de l’ESA, l’Agence spatiale européenne. Et pour la première fois, c’est un Allemand qui a rejoint le corps d’astronautes de l’Agence spatiale européenne en 2009, qui sera le commandant de la station spatiale. Alexander Gerst, géologue de 41 ans, connaît bien la maison, il a déjà passé 166 jours dans l’ISS en 2014, et ne cache pas son impatience d’y retourner et d’en prendre le commandement. Grand reportage dans le centre Johnson de la NASA à Houston, Eric de Salve.

Algérie : des migrants intégrés malgré tout dans l’économie (rediffusion)

Dispositif ULIS, faire d’enfants différents des élèves comme les autres

25 ans après Oslo, les rapatriés palestiniens entre joie du retour et désenchantement

Crise des subprimes: les propriétaires américains en guerre contre la Finance

Dix ans après la crise financière, le jour où la banque s’est effondrée