rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Urgent
Mondial 2018: la Belgique réussit son entrée par une victoire face au Panama 3-0 dans le groupe G
Religions du monde
rss itunes deezer

Le bouddhisme sans concession, de Marion Dapsance

Par Geneviève Delrue

9H10-10H00 - 1ère et 2ème parties

9h10-9H30 : Islam / Dans son livre « Réveillons-nous : lettre à un jeune Français musulman » (Plein Jour), le théologien Mohamed Bajrafil propose aux jeunes, qui ont envie d’en découdre avec la société, une réinterprétation des textes en fustigeant les « bigots qui passent leur temps à exiger des autres musulmans qu’ils se conforment à leur idée étroite et absurde de l’islam ». Mohamed Bajrafil fait partie des nouveaux réformateurs de l’islam. Né aux Comores en 1978, ce linguiste, théologien et imam à Ivry s’appuie sur une connaissance savante des textes et de l’histoire de l’islam pour extraire le jeune musulman d’un carcan dogmatique dans lequel « les bigots » veulent l’enfermer. Il a créé la fondation al-Kawakibi pour la réforme de la pensée islamique.


9H33-10H00 - Le bouddhisme sans concession, de Marion Dapsance
Initiée au bouddhisme, docteur en anthropologie de l’Ecole pratique des Hautes Etudes (EPHE, Paris), Marion Dapsance signe son deuxième livre sur le sujet. Après « Les dévôts du bouddhisme » (Max Milo), grande enquête sur les coulisses sombres du bouddhisme en France, dans « Qu’ont-ils fait du bouddhisme ? » (Bayard), l’universitaire livre -comme l’annonce sans détours le sous-titre - « Une analyse sans concession du bouddhisme à l’occidentale ». Un bouddhisme très éloigné de ses origines asiatiques construit sur mesure dès le XIXème siècle par des intellectuels anticléricaux qui cherchent à remplacer l’héritage biblique par un enseignement venu d’Inde sans Dieu, ni révélation écrite. Au XXIème siècle, parmi les différents visages du Bouddha occidental, celui du philosophe est en vogue. Tandis que la méditation, cœur de la pratique bouddhique, est conçue comme source de bien-être et du développement personnel jusqu’à être promue comme méthode de performance au sein d’entreprises du CAC 40.

Emirats Arabes Unis / Cheikh Zayed ou l’islam d’ouverture en héritage / Reportage