rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Agenda culture Afrique
rss itunes

L'agenda culture Afrique du 28 janvier au 3 février 2018

Par Magali Lagrange

Où sortir ce dimanche et la semaine prochaine ? L’agenda culturel africain avec Anne Bocandé, rédactrice en chef d’Africultures. Dernière semaine pour profiter des Rencontres de Bamako.

La biennale de la photographie malienne est un rendez-vous artistique depuis les années 1990. Cette 11e édition dont la thématique est « Afrotopia » se clôt mercredi prochain. Rappelons que les œuvres de dizaines d’artistes venant de tout le continent africain sont exposées. Les Rencontres de Bamako se déclinent dans plusieurs espaces : au Musée national du Mali, à l’Institut français, au parc national ou encore à la galerie Medina.

Différents prix ont été remis lors de cette biennale, et cette dernière semaine est la dernière occasion de découvrir le travail des artistes récompensés. Avec celui de Athi-Patra Ruga, artiste sud-africain d’une trentaine d’années. Il travaille à partir de l’histoire sud-africaine, de ses traumatismes notamment, mais pas de manière documentaire. Il les revisite avec des performances, des vidéos, de la photographie.

Le prix Léon l’Africain a été décerné quant à lui par Royal Air Maroc au photographe algérien Fethi Sahraoui. Membre du collectif 220, un collectif de photographes algériens, il documente à l’iPhone, en noir et blanc surtout, un quotidien urbain en Algérie. Prix de l’Institut français pour Gabrielle Goliath, une artiste sud-africaine. Elle travaille surtout à partir des questions de genre et de violences faites aux femmes.

Objet commun et dimension artistique

Une exposition aussi, mais cette fois d’un sculpteur et peintre. Il s’appelle Issouf Diero et présente son dernier travail jusqu’au 17 février au Burkina Faso depuis quelques jours à Kunstraum226, une salle d’exposition située à Ouagadougou. Sculpteur et peintre burkinabè, Issouf Diero s’intéresse dans sa nouvelle exposition à un objet commun, que vous retrouvez dans votre quotidien et auquel vous ne penseriez surement pas lui accoler une dimension artistique.

Et pourtant, le pneu est au cœur du travail d’Issouf Diero dans son exposition intitulée « Pneuvolution : les traces du temps ». Une manière pour lui de parler de notre époque, des mobilités, des traces que l’on laisse, de celles qui s’effacent.

14e édition du Festival sur le Niger à Ségou au Mali

L’historique Festival sur le Niger fait son retour pour une 14e édition dès jeudi 1er février à Ségou au Mali. Cette année, il s’ouvre avec une réflexion sur Ségou, ville d’architecture. À partir de jeudi se succèdent tout autant de rencontres autour du théâtre, cinéma, contes, colloques que de la musique.

Deux temps forts sont prévus au cours du festival. Vendredi soir, une soirée spéciale musiques urbaines, avec en invité très attendu le groupe Hoba Hoba Spirit. Ce groupe marocain depuis la fin des années 1990 mêle rock, gnaoua, rap, reggae.

Ils ont près d’une dizaine d’albums à leur actif et leurs paroles sont autant en français, anglais que darija (arabe dialectal marocain). Si vous n’êtes pas à Ségou pour les voir sur scène en direct, écoutez-les sur internet. Et samedi soir, place à une soirée panafricaine avec l’artiste malien Nampé Sadio, et à ses côtés, des pointures comme Salif Keita ou Habib Koite.

Africa Nouveau, nouveau festival éclectique de Nairobi

Un nouveau festival voit le jour à Nairobi à partir de vendredi 2 février. En effet, la rappeuse et percussionniste kényane Muthoni Drummer Queen a décidé de lancer le festival Africa Nouveau. Trois mots d’ordre : fun, fierce et fantastical (amusant, sauvage et fantastique). Au programme ciné, mode et concerts avec des artistes venus de toute l’Afrique de l’Est. On en reparlera la semaine prochaine.