rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Chronique Transports
rss itunes deezer

Le superéthanol devrait enflammer les automobilistes français

Par Laurent Berthault

C’est un biocarburant économique et écologique qui pourtant peine à décoller en France : le superéthanol. A peine 90 000 voitures roulent à l'E85, contre 2 millions au Brésil par exemple. Le gouvernement français vient de prendre une mesure qui devrait encourager son développement : désormais les boîtiers additionnels qui permettent à toutes les voitures essence modernes de rouler au superéthanol devront passer un test d'homologation, ce qui devrait rassurer les automobilistes.

Près d'un millier de pompes E85 sont disponibles en France / N.Kurstoglou - SNPAA

Elles démarrent et roulent comme n’importe quelle autre voiture, mais dans leurs réservoirs, un mélange d’essence et de bioéthanol. Les voitures « Flexfuel » utilisent un carburant comportant entre 65% et 85% de bioéthanol, produit à partir de la betterave et du blé français.

Un carburant écologique et économique. Rencontre avec Nicolas Kurstoglou, ingénieur au Syndicat national des producteurs d’alcool agricole.

En France l’offre de véhicules neufs dits « Flexfuel » étant restée confidentielle depuis 2007, de nombreux automobilistes ont opté pour la modification de leur véhicule essence en installant ou faisant installer le fameux boîtier électronique. Mais en l’absence d’homologation le pire à côtoyé le meilleur.

Alexis Landrieux, de la société Biomotors, se réjouit de la décision du gouvernement.

Dix millions de véhicules en circulation en France peuvent potentiellement rouler à l’E85. Il faut compter de 700 à 1 500 euros pour faire installer ce kit, un investissement amorti sur 1 ou 2 ans. Pour l’instant moins de 10% des stations française proposent de  l’E85, même si leur nombre augmente. Il est en tous cas impossible de tomber en panne d’essence puisque le véhicule « Flexfuel » admet indifféremment de l’E85 ou du supercarburant classique et bien sûr un mélange des deux.