rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Chronique Transports
rss itunes deezer

Les quarante ans du RER, qui relie Paris à ses banlieues

Par Laurent Berthault

En ce mois de décembre 2017, le réseau express régional parisien (RER) fête officiellement ses 40 ans.Le RER c’est ce réseau de trains qui traverse Paris et dessert les banlieues de la capitale d’est en ouest et du nord au sud. Un réseau qui, sur certaines lignes, est aujourd’hui au bord de la saturation, mais qui a considérablement changé la vie des habitants d’île-de-France à la fin des années 1960.

L’épopée du RER, de A à B, c’est l’ouvrage que viennent de signer Fabienne Waks et Sylvie Setier aux éditions du Cherche-Midi. Les lignes A et B sont historiquement les premières construites pour permettre aux trains de banlieue d’entrer dans Paris. Rencontre avec Fabienne Waks.

Jusqu'en 1969, les banlieusards devaient prendre des trains bondés, peu nombreux, et qui pour certains étaient encore à vapeur.

C’est en 1969 que le premier tronçon du métro express régional relie, à l’est, Boissy-Saint-Léger à Nation. Pour les voyageurs, le changement est radical. Les trains sont rapides, réguliers, confortables, ponctuels. Les gares « cathédrales » de Nation, Charles-de-Gaulle, La Défense innovent avec des distributeurs automatiques de billets, des tourniquets et des magasins.

Décembre 1977 voit l’inauguration de la gare de Châtelet-Les Halles qui permet de traverser Paris d’est en ouest, avec une correspondance vers le sud. C’est l’anniversaire célébré ce mois-ci.

Aujourd’hui, les lignes A et B sont les plus chargées d’Europe, avec plus de deux millions de passagers par jour.

«Jamais seul sur la route»: prévenir les dangers du téléphone au volant