rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité Afrique soir
rss itunes deezer

Libye: la création d’une «task force» inquiète les défenseurs des droits de l’homme

Par Houda Ibrahim

Au sujet de la Libye, le président français Emmanuel Macron a précisé ce jeudi à Accra quels pourraient être les contours d'une «task force» chargée de lutter contre les réseaux de passeurs. Le chef de l'Etat souhaite qu'elle soit composée de forces policières africaines, les Européens et la France en particulier apportant eux une aide technique et en matière de renseignement. La constitution d'une «task force» inquiète les défenseurs des droits de l'homme. Inquiétude exprimée par Nicanor Haon, référent migration à la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme. Il répondait à Houda Ibrahim.

Présidentielle en Algérie: l'appel du FLN à une 5e candidature de Bouteflika

Traçabilité des minerais: «Nous voulons plus de rigueur mais pour tous les pays»

Burundi: «L’ampleur de la répression est supérieure à ce que l’on a pu documenter»

Crise alimentaire au Burkina: «Il faut renforcer les moyens de production»

Le port de Berbera, source de tension entre Mogadiscio et les Emirats arabes unis

Algérie: affaire des femmes lynchées à Hassi Messaoud, Fatiha Maamoura se souvient

RDC: «Le CLC appelle à l'assainissement de l'environnement pré-électoral»

Richard Moncrieff: «On ne croit pas qu'il faut rejeter l'utilisation des machines à voter»

VIH: peu de médecins pour faire face à l'épidémie en Afrique, selon le Dr. Sylla

Winnie Mandela: Denis Goldberg souligne «sa grandeur, malgré ses faiblesses»

Mort de Winnie Mandela: « Ce qui va rester, c’est sa lutte, c’est son combat»

Mali/Sophie Pétronin: «Il faut que ma mère puisse savoir où elle en est»

Afrique du Sud/France: «Pourquoi Dulcie September a été tuée et qui l’a tuée?»

Ethiopie: «Avec l’élection d’Abiy Ahmed le pouvoir reconnaît le rôle des Oromo»

Angola: six mois après l’investiture de Lourenço, quelle liberté pour la presse?