rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Aujourd'hui l'économie
rss itunes deezer

France: Macron relance les emplois francs pour soigner les banlieues

Par Dominique Baillard

Quelle politique pour les quartiers sinistrés de la banlieue française? Le président Emmanuel Macron présente ce mardi 14 novembre à Tourcoing, dans le nord de la France, son plan d'aide destiné aux 1500 quartiers prioritaires.

La désespérance de la banlieue, c'est un peu comme le chômage, on a tout essayé pour lutter contre disent les politiques, et pour l'instant rien n'a marché. Vingt-cinq années de politique de la ville ont échoué à réduire la fracture sociale et économique entre les habitants des quartiers périphériques et ceux des centres urbains où la richesse est concentrée. Résultat: 5 millions de personnes vivent dans des poches du territoire où la pauvreté est trois fois plus forte que la moyenne nationale. Idem pour le chômage. Le soutien à l'emploi est naturellement l'une des mesures phares proposée par Emmanuel Macron.

C'est le retour des emplois francs déjà expérimentés par François Hollande

Cette incitation financière pour embaucher des candidats issus de ces quartiers a été très vite abandonnée: elle a débouché sur à peine plus de 200 emplois créés. Faute de solution miracle, Emmanuel Macron revient avec un dispositif élargi, et cette fois toutes les populations seront concernées et non plus les seuls jeunes non diplômés. Et le coup de pouce est plus généreux: il pourra aller jusqu'à 15 000 euros étalés sur trois ans pour une embauche en CDI. Sans pour autant susciter l'enthousiasme: « nous sommes tous fatigués du énième dispositif pour la banlieue et l'emploi. C'est à chaque fois un peu plus éloigné de l'espoir » constate Rachid Bensadoune qui a longtemps travaillé sur la diversité pour un grand groupe français. « C'est vrai, reconnait Estelle Barthelemy du cabinet de recrutement Mozaïk RH, les plus diplômés n'ont pas envie d'être stigmatisé, ils veulent être embauché sur leurs compétences. »

Ce qui sera déterminant dans la réussite de ce nouveau programme, c’est l’information et l’accompagnement

C'est l'avis de la co-fondatrice de Mozaïk RH, ce cabinet rompu à la mise en relation entre les employeurs et les candidats issus de la banlieue. Bien souvent ceux qui cherchent un emploi ne savent même pas qu’ils peuvent en bénéficier et par ailleurs les entrepreneurs ont du mal à identifier le bon candidat. Il faut donc un accompagnement des entreprises pour sélectionner les candidats. Les structures déjà existantes comme « Nos quartiers ont du talent » seront mises à contribution pour assurer le suivi. Ce sera expérimenté au printemps prochain avant d'être généralisé d'ici deux ans maximum.

Le président Macron veut aussi relancer des opérations de testing pour dénoncer les discriminations à l’embauche

Pourquoi une opération vérité de plus s’interrogent les acteurs du terrain ? Alors que la réalité est connue. Plutôt que de dénigrer, l'urgence c’est de communiquer positivement sur ces territoires, ces viviers de ressource, d’énergie et de talents qui dopent l’économie estiment plusieurs experts. Le conseil présidentiel réunissant les talents des quartiers que l'Elysée veut mettre en place pourrait contribuer à raconter une autre histoire de la banlieue. Les élus sont plus réservés et voient surtout que la dotation au titre de la solidarité urbaine va par exemple diminuée de moitié à partir du budget 2018.

⇒En bref

L'agence de notation Standard and Poors déclare le Venezuela en défaut partiel

Faute d'avoir payé à temps les 200 millions de dollars d'intérêts dûs à ses créanciers, le Venezuela se retrouve pour la première fois en situation de défaut partiel. Peut-être le début de la fin pour ce pays pétrolier surendetté. Une autre décision du même ordre pourrait intervenir dans les prochaines heures à New York où se retrouve un comité de sociétés financières qui vont examiner un retard de paiement sur un montant de plus de un milliard de dollars. Le Venezuela qui a convoqué ses créanciers à Caracas hier pour discuter renégociation de la dette est de fait rattrapé et acculé par les décisions prises aux Etats-Unis.

L'électricien français EDF dégringole à la bourse de Paris après avoir revu à la baisse ses objectifs financiers pour 2018

-10% en une séance c'est la pire correction jamais enregistrée depuis son introduction en bourse. Cette révision des objectifs financiers inquiète fortement les actionnaires car le groupe est très endetté.

Un coup de force à haut risque pour la mutation de l’économie saoudienne

Les «Paradise Papers» dénoncent l’optimisation fiscale à grande échelle

Le casse-tête du prochain patron de la Fed: comment réveiller l’inflation?