rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Corée du Nord: expulsion d'un Américain entré illégalement dans le pays
  • Julian Assange inculpé aux Etats-Unis (WikiLeaks)
  • Défense: les Etats-Unis vont réduire de 10% le nombre de leurs soldats en Afrique (porte-parole)
  • Le «génocide» khmer rouge reconnu pour la première fois par le tribunal international
  • Incendie en Californie: le bilan s'alourdit à 63 morts et plus de 600 personnes portées disparues (shérif)
Invité de la mi-journée
rss itunes deezer

Yémen: l'ONU demande la fin du blocus humanitaire

Par Florent Guignard

Le Conseil de sécurité de l’ONU a réclamé hier à la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite au Yémen la fin du blocus imposé depuis lundi à ce pays, menacé de « la plus grande famine » des dernières décennies. La guerre au Yémen oppose depuis 2014 les rebelles chiites Houthis, alliés aux partisans de l'ancien président Ali Abdallah Saleh, aux forces loyales au président Abdrabbo Mansour Hadi, reconnu par la communauté internationale. Le conflit s'est intensifié depuis l'intervention en mars 2015 d'une coalition arabe menée par l'Arabie saoudite, puissance régionale sunnite, soutenant le président Hadi. L'Arabie accuse les rebelles yéménites d'être soutenus par l'Iran, son grand rival chiite. L’analyse de la situation avec Laurent Bonnefoy, chargé de recherche au CNRS (Ceri/Sciences Po Paris). Il vient de sortir un livre, intitulé Le Yémen. De l’Arabie heureuse à la guerre, aux éditions Fayard.

O. Guillard: au Sri Lanka, «le retour de Rajapaksa laisse les observateurs pantois»

Pakistan: «Imran Khan essui les critiques de sa complaisance avec les islamistes»

Bilan une semaine après l'élection de Bolsonaro à la présidence du Brésil

Etats-Unis: «La violence politique et raciste est exacerbée, elle n'est pas nouvelle»

Caravane des migrants: «On peut s'attendre à des débordements tragiques à la frontière»