rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité de la mi-journée
rss itunes deezer

Françoise Daucé (EHESS): en Russie, «l’enjeu c’est la présidentielle à venir»

Par Edmond Sadaka

En Russie, les partisans de l’opposant Alexeï Navalny appellent à des rassemblements dans plusieurs villes du pays, principalement à Moscou et à Saint-Pétersbourg, la ville natale de Vladimir Poutine. La date n’a pas été choisie au hasard, le président russe fête ce 7 octobre ses 65 ans, dont 18 au pouvoir. L’opposant Alexeï Anatolievitch Navalny, ne pourra pas descendre dans la rue pour manifester, car il purge en ce moment une peine de 20 jours de prison pour avoir appelé à manifester. Vont-ils pouvoir tenir leurs manifestations et pourquoi ce bras de fer ? Pour en parler, Françoise Daucé, directrice d’études à l’EHESS, École des hautes études en sciences et sociales et directrice du centre d’étude des mondes russes caucasien et centre européen, est l’invitée de la mi-journée de RFI. Elle répond aux questions d’Edmond Sadaka.

« On est déjà presque dans un processus pré-électoral. L’enjeu c’est la prochaine élection présidentielle prévue en mars 2018, à laquelle Alexeï Navalny a annoncé qu’il sera candidat. Et dont les autorités russes lui empêchent de participer pour des raisons judiciaires »

Election présidentielle au Chili: «On peut s'attendre à une très forte abstention»

Lucile Dufour: à la COP23, «on s'est heurté à un vrai manque de volonté politique»

Pierre Grosser (Sciences-Po): en Asie, «Trump prône la négociation bilatérale»