rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Egypte: au moins 35 policiers et soldats tués dans des combats avec des islamistes (responsables)
  • Chili: les experts internationaux concluent que Pablo Neruda n'est pas mort d'un cancer
  • Washington demande à l'armée irakienne de limiter ses mouvements près de Kirkouk
Lignes de défense
rss itunes deezer

Otan: un armement aux origines très diverses

Par Olivier Fourt

Sur les vingt-huit pays membres de l’Otan, douze sont issus de l’ancien bloc de l’Est. Dans les arsenaux de ces pays subsiste encore quantité de matériel militaire d’origine soviétique, blindés, avions ou hélicoptères. L’Alliance atlantique édicte des normes et des règles précises, comme une convergence à 2% du PIB consacré à la défense. Mais ces pays, par mesure d’économie le plus souvent, hésitent à se séparer de ce vieux matériel. Cela peut poser des problèmes d’interopérabilité (ou de compatibilité) entre les armées des pays membres d’une même alliance, mais ce n’est pas toujours un désavantage d’avoir entre ses mains des systèmes d’origines diverses.

Amandine, officier de renseignement dans l'armée de l'air au Sahel (rediffusion)