rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • JO-2018-slalom géant: Marcel Hirscher décroche une 2e médaille d'or, Kristoffersen en argent, Pinturault en bronze
  • Deux Palestiniens tués par l'armée israélienne (sources médicales)
Chronique des droits de l'homme
rss itunes deezer

Cambodge: le témoignage édifiant d'une victime des mines antipersonnel

Par Véronique Gaymard

Vingt ans après le traité d’Ottawa qui interdit les mines antipersonnel, ces armes explosives particulièrement dangereuses tuent ou blessent encore 90 personnes chaque jour dans le monde. C’est le constat alarmant que dresse cette année l'ONG Handicap international qui a lancé une campagne auprès des Etats pour qu’ils arrêtent d’utiliser ces armes qui contaminent 64 pays. Mines antipersonnel, bombes à sous-munitions, restes explosifs de guerre… ces engins peuvent rester actifs des décennies après les conflits. Gniep est cambodgienne, alors qu’elle n’avait que 10 ans, elle a sauté sur une mine anti personnel à la frontière thaïlandaise. Aujourd’hui à 47 ans, elle témoigne pour sensibiliser les jeunes aux ravages de ces engins de mort.

«De l'ardeur. Histoire de Razan Zaytouneh, avocate syrienne» de Justine Augier

Détention des migrants: «La majorité des gardiens australiens est raciste»

Grigory Shvedov, rédacteur en chef du «Caucasian Knot» («le nœud du caucase»)

Madagascar: l'écologiste Clovis Razafimalala se bat contre le trafic de bois de rose

Colonisation: Issa Amro, militant palestinien, prône la résistance pacifique

Hadia: «Nous n'allons pas nous taire face au harcèlement sexuel» en Egypte

Sahara occidental: Ghalia Djimi dénonce les violations des droits de l'homme

Le renvoi de réfugiés afghans est «illégal» selon Amnesty International