rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité Afrique soir
rss itunes deezer

Mort du khalife des Tidjanes: «on l’appelait Al Amine, le digne de confiance»

Par Lou Garçon

Au Sénégal, le khalife général des Tidjanes, Serigne Abdou Aziz Sy « Al Amine », est décédé vendredi matin à l’âge de 90 ans, 6 mois seulement après avoir pris la tête de cette famille religieuse. Des milliers de Sénégalais se sont retrouvés dès la mi-journée à Tivaouane, la cité religieuse des Tidjanes, pour rendre un dernier hommage au leader religieux de la confrérie la plus importante du Sénégal, en nombre de fidèles. Le président Macky Sall a témoigné de son estime pour cette personnalité qui a incarné, « le dialogue et le respect mutuel », selon les mots du président. Bakary Sambe, enseignant chercheur à l'université Gaston Berger de Saint-Louis au Sénégal, dirigeant du Timbuktu Institut, est l'invité Afrique soir de RFI.

« Celui qui était devenu khalife, il y a 6 mois, était comme inscrit comme dans une forme de continuité d’une mission qu’il avait entamée à l’âge de 17 ans comme étant l’intendant et le secteur particulier de son père, khalife de la tidjaniya. De sorte que dans la confrérie tidjaniya, de manière générale, la communauté était habituée à sa présence. Et je pense qu’aujourd’hui que c’est véritablement une grande perte pour la confrérie jamais enregistrée, si j’ose dire, mais qui va véritablement représenter un tournant dans la vie de la confrérie et de la Hadra et de la Zaouia Tidjaniya (...). Dans la confrérie on l’appelait Al Amine, c’est-à-dire le digne de confiance… »

Zimbabwe: «Sur le papier, Mugabe n’est plus le premier secrétaire de la ZANU-PF»

Climat: «un dialogue entre le fonds vert climat et 54 pays africains est prévu»

Plus de 33 305 migrants morts en rejoignant l’Europe: «pas de projet politique européen» depuis 25 ans

En Guinée, les victimes du massacre du 28-Septembre «ont soif de justice»

Soudan: «Le gouvernement de Béchir intimide les déplacés systématiquement»

Livre compromettant sur Jacob Zuma: des informations qui «semblent crédibles»

RDC/déplacés: «les besoins humanitaires sont au-delà de nos capacités actuelles»

Libye: «Ces tueries continuent parce qu’il y a absence d’un Etat de droit»

France/Burkina : «François Compaoré risque la réclusion criminelle à perpétuité»

Côte d'Ivoire: une proche de Soro dénonce des mesures de restriction des libertés