rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Macron sur l'Allemagne: la France n'a «pas intérêt à ce que ça se crispe»
  • Le président soudanais Omar el-Béchir, sous le coup d'un mandat d'arrêt international, attendu jeudi en Russie (Kremlin)
  • Dopage dans le cyclisme: Bernard Sainz, surnommé «docteur Mabuse», placé en garde à vue (proche enquête)
  • Ordonnances: pour Philippe Martinez (CGT), une cinquième manifestation contre la réforme du Code du travail n'est «pas exclue» (CNews)
  • Kenya: la Cour suprême rejette les recours à l'unanimité et valide la réélection d'Uhuru Kenyatta
  • Environ 300 femmes et enfants de jihadistes étrangers capturés à Mossoul transférés vers Bagdad (responsable)
  • Etats-Unis: le tueur psychopathe américain Charles Manson est mort à l'âge de 83 ans (médias)
  • Migrations: la France va accueillir les premiers réfugiés évacués de Libye par le HCR (Ofpra)
  • Auchan s'allie au géant chinois du commerce électronique Alibaba pour développer le commerce physique et numérique en Chine
  • La chef de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini juge «très encourageantes» les discussions sur le retour des réfugiés rohingyas
Invité de la mi-journée
rss itunes deezer

Le drame des Rohingyas et le mutisme d'Aung San Suu Kyi

Par Caroline Paré

Depuis le 25 août, environ 370 000 Rohingyas se sont réfugiés au Bangladesh pour fuir les violences en Birmanie. L’ONU réunit ce mercredi son Conseil de sécurité au sujet des persécutions de la minorité musulmane en Birmanie. Pourquoi cette minorité est-elle persécutée ? Alors que l’ONU dénonce un « nettoyage ethnique », comment expliquer le silence d’Aung San Suu Kyi face à ces violences ? Éléments de réponse avec Bénédicte Brac de la Perrière, ethnologue, spécialiste de la Birmanie et chercheuse au CNRS.

Election présidentielle au Chili: «On peut s'attendre à une très forte abstention»

Lucile Dufour: à la COP23, «on s'est heurté à un vrai manque de volonté politique»

Pierre Grosser (Sciences-Po): en Asie, «Trump prône la négociation bilatérale»

Attentat de New York: quelles conséquences sur la politique migratoire de Trump?