rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité Afrique soir
rss itunes deezer

Marc Guéniat: «Le marché congolais est un petit marché»

Par Florence Morice

«Pétrole, cash et détournements : les aventures d’un négociant suisse à Brazzaville» C'est le titre du nouveau rapport de Public Eye. L'ONG suisse y décortique les méthodes du négociant en pétrole helvétique Gunvor, actuellement sous le coup d'une procédure pénale en Suisse pour soupçon de blanchiment d'argent. Alors que l'instruction dans ce dossier se poursuit depuis 2011 dans le plus grand secret, Public Eye a enquêté de son côté et eu accès à de nombreux documents confidentiels. Marc Guéniat l'un des auteurs de ce rapport, responsable des enquêtes chez Public Eye, est l'invité Afrique soir.

Migrants en Libye: la FIDH réfute la terminologie de «retours volontaires»

Guinée-Bissau: pourquoi le président Vaz tarde à nommer le nouveau Premier ministre

Tunisie: «le piment coûte 5 dinars le kilo, c’est incroyable, c’est de la folie»

Conflits paysans au Nigeria: «Il faut un plan national pour gérer les ranchs»

Manifestations en Tunisie: «Les revenus des classes moyennes se sont rétrécis»

Tirs à Bouaké: c’est révélateur d’une «armée qui n’a pas de cohésion»

Bénin: la Cosi dénonce un «recul des libertés syndicales et démocratiques»

Inondations en RDC: «La vraie difficulté, c’est qu’on n’anticipe pas cette situation, on la subit»

Ouganda: «Museveni est l'allié privilégié des Américains et de l'Occident»

Sénégal: «la revendication de Salif Sadio c’est l’indépendance de la Casamance»

Nouvel ouguiya en Mauritanie: «aucune crainte à avoir» selon la Banque centrale

Soudan du Sud: «La majorité des déplacés et réfugiés sont des enfants»

RDC: «D'après nos recherches, c'est le prix de passeport le plus élevé au monde»

Nigeria: «une pénurie de pétrole due à l’incompétence de cadres de la NNPC»

Maroc/pauvreté: «le silence et la négligence de l’Etat n’est plus supportable»