rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Le goût du monde
rss itunes deezer

Les bonbons

Par Clémence Denavit

A Paris, l'été a déjà tiré son rideau. Les matins sont frais, humides, les cours des écoles résonnent depuis une semaine des cris et des jeux des enfants. Des enfants qui demandent évidemment aux adultes quelques bonbons, douceurs sucrées qui consolent et cajolent depuis des millénaires. Depuis que le sucre a été découvert !

Concurrent du miel, le sucre a très vite séduit l'Orient, et les Arabes de Bagdad et du Caire, qui inventèrent à la fois la médecine et le médicament. Le bonbon, c'est la première transformation du sucre. Sucre de canne utilisé alors exclusivement à but médicinal, passant des mains des religieux, aux sages et aux influents des cours. Le sucre est rare et cher et donc peu associé encore au plaisir. Au Moyen-Age, on verra ensuite apparaitre les premières confiseries parfumées.

Mais ce n'est finalement qu'au XIXe siècle que le bonbon se « démocratisera », grâce au sucre de betterave, plus facile à obtenir et donc bien moins cher. La révolution industrielle permit la production de bonbons à tout-va, les confiseurs créant des bonbons aux saveurs de leurs régions. La bêtise de Cambrai, les violettes de Toulouse, les berlingots de Carpentras, ou autre niniches, pastilles Vichy, et bergamotes de Nancy.