rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Tous les cinémas du monde
rss itunes deezer

Le phénomène La La land: émission spéciale comédie musicale

Par Elisabeth Lequeret, Sophie Torlotin

Ils sont jeunes, ils sont beaux. Elle est serveuse au café des studios Warner et rêve de percer au cinéma, lui joue des airs de Noël au piano, en attendant d’ouvrir son club de jazz. Mia, c’est Emma Stone ; Sebastian, Ryan Gosling. Ces deux acteurs chantent et dansent leur amour dans La La land, de Damien Chazelle.
La la land, c’est la sortie de la semaine, voire du début d’année. Le film qui a fait l’ouverture de la dernière Mostra de Venise, enchante la plupart des critiques et du public. Il vient de décrocher 14 nominations aux Oscars, un record égalant celui record de Titanic, dont meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, meilleure actrice, meilleure bande originale.
Est-ce le film qui va revitaliser la comédie musicale ? Le genre, que l’on pensait l’apanage d’un des âges d’or de Hollywood, est-il modernisable ? Quelles sont les sources de la comédie musicale, les ressorts, les enjeux ?

Autant de questions, autant de raisons de consacrer une émission spéciale à la comédie musicale en compagnie de nos deux invités :

Sylvie Chalaye, professeur à l’Université Sorbonne Nouvelle, enseigne le décryptage des codes de la comédie musicale et a dirigé un ouvrage sur la question, Comédie Musicale : Les jeux du désir, publié aux presses universitaires de Rennes en 2008

Stéphane Lerouge, spécialiste de la musique au cinéma, directeur de la collection Ecoutez le cinéma !, produite par Universal Music Jazz France. Il vient de publier un coffret de 6 disques sur les compositions de Quincy Jones pour le cinéma.

La bande annonce : cliquez ici
 

Félicité, ou le portrait vibrant et sensuel d’une héroïne ordinaire, à Kinshasa

Léa Mysius, la réalisatrice d’«Ava», un premier long-métrage remarqué à Cannes

Avec «Wulu», Daouda Coulibaly nous entraîne au cœur des réseaux du trafic de cocaïne

Emission spéciale avec Barbet Schroeder pour son documentaire «Le Vénérable W»

70ème festival de Cannes: gros plan sur la Quinzaine des réalisateurs et la Semaine de la critique

«Problemos»: Eric Judor passe les altermondialistes à la moulinette de l’humour

«I pay for your story»: l’Amérique des laissés pour compte, de Lech Kowalski

Félicité, ou le portrait vibrant et sensuel d’une héroïne ordinaire, à Kinshasa