rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Foot: Neymar annonce qu'il reste au Paris Saint-Germain
Invité Afrique soir
rss itunes deezer

Niger: certains migrants «ont besoin de soins médicaux urgents»

Par RFI

Un millier de migrants vers l’Europe ont étés sauvés en quatre mois et une trentaine d’opérations par l’Organisation internationale des migrations (OIM) au Niger. Des migrants laissés seuls dans le désert, abandonnés par les passeurs, sur la dangereuse route vers l’Europe, eldorado espéré. L’OIM organise des sauvetages au cœur du désert nigérien pour sauver ces migrants, à chaque fois, par centaine. Alberto Preato est le gestionnaire du programme Mécanismes de ressources et de réponse pour les migrants (MRRM) à l’OIM, à Niamey, interrogé par Maxime Martinez.

« Depuis quelques mois, l’organisation internationale pour l’immigration au Niger, en collaboration avec les autorités nigériennes et la protection civile, on a lancé des opérations de sauvetage. Quand on parle d’opérations de sauvetage, normalement on pense à la Méditerranée mais, comme les migrants eux-mêmes le disent, le Sahara est vaste, c’est comme un océan et il a beaucoup de gens qui, sur la route vers le nord, trouvent des conditions assez difficiles. (…) »

Philippe Njaboué, chef de projet de l'association Alternative Cote d'Ivoire

Alexandra Bilak, directrice de l’IDMC: «Le déplacement interne a un impact humain»

Alhadji B.Nouhou: «Les Africains ne font que suivre l'opinion majoritaire de certains États Arabes»

Mali: «La protection des personnes atteintes d’albinisme doit être renforcée»

Conflit dans le Kasaï: le cri d'alarme de l'Unicef sur la situation des enfants

Côte d'Ivoire: crise postélectorale de 2011, des ONG dénoncent le projet d'amnistie

Nord du Mali: les alliances de Barkhane «contre-productives», pour André Marty

Burundi: «Large campagne d’intimidation pour ceux qui sont contre le référendum»

Mali: «Trois groupes armés locaux se retrouvent à l’intersection de combats»

«J’ai dit au président Kabila que j’étais inquiète du niveau de violence en RDC»

Opposition en Angola: «tout le monde est surpris par la vitesse du changement»

«La SADC a toujours choisi les crises dans lesquelles elle voulait s'impliquer»

Présidentielle en Algérie: l'appel du FLN à une 5e candidature de Bouteflika

Traçabilité des minerais: «Nous voulons plus de rigueur mais pour tous les pays»