rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Japon/législatives anticipées: ouverture des bureaux de vote
Invité Afrique soir
rss itunes deezer

Afrique du Sud: «Jacob Zuma a détruit l’image de l’ANC»

Par Carol Valade

En Afrique du Sud à une vingtaine de voix près, Jacob Zuma évite la destitution, l'Assemblée nationale vient de rejeter la motion de défiance proposée par l'opposition. Comment en est-on arrivé là ? Comment Zuma a-t-il pu se maintenir malgré l'amoncellement des scandales ? Quel avenir pour son parti l'ANC ? Liesl Louw-Vaudran, journaliste sud-africaine, chercheuse à l’Institut pour les études de sécurité est l'invitée d'Afrique Soir.

« Il était accusé de corruption et ensuite de viol avant de devenir président, mais depuis il a aussi été impliqué dans de nombreux scandales autour de sa luxueuse maison. Depuis ces derniers mois, il y a pratiquement, tous les jours, de nouvelles révélations autour des liens entre Jacob Zuma et la famille Gupta, une famille indienne impliquée dans de nombreux scandales. »

Le limogeage du ministre des Finances a déclenché une véritable crise de confiance qui a ébranlé l’alliance tripartite aujourd’hui au pouvoir en Afrique du Sud, composée de l’ANC, du Parti communiste et de la Cosatu, la plus puissante centrale syndicale du pays.

« Le Parti communiste a demandé à ses députés au Parlement de voter avec l’opposition contre Jacob Zuma. On a vu les cadres du Parti communiste, Pravin Gordhan, ancien ministre des Finances aussi, membre du Parti communiste et partout dans le pays, donner des discours, organiser des manifestations. On est dans une ambiance extrêmement tendue où il y a une mobilisation très large du Parti communiste et de l’Alliance démocratique, le parti traditionnel d’opposition mais aussi le parti d’extrême gauche de Julius Malema… Tout cela crée d’énormes tensions et émotions. On peut dire que l’on est dans la rue pour et contre Jacob Zuma (…)

Sur le plan externe, Jacob Zuma a été bien sûr néfaste pour l’image de l’ANC qui est, sur le continent africain très connu et  comme l’un des plus anciens partis africains, qui a plus de cent ans. C'est un mouvement de libération qui s’est battu contre l’apartheid avec de grands leaders comme Oliver Tambo, Nelson Mandela. Il a détruit l’image de l’ANC aujourd’hui... C’est déjà clair que la présidence de Jacob Zuma nuit gravement à l’ANC et à ses chances de gagner les élections en 2019. »

Togo: Tikpi Atchadam (PNP) et le ministre de la Communication, Guy Madjé Lorenzo

En Afrique, la parité homme-femme reste «un rêve inachevé» pour l'Unfpa

Mauritanie: «ce qui frappe dans le camp, c’est le désespoir des réfugiés»

CICR: «La réponse humanitaire n’est pas à la hauteur des besoins de la RDC»

Scolarité au Mali: pour l'Unicef, «la situation s'est nettement dégradée»

17ème Forum de Paris «comment industrialiser l’Afrique via l’entrepreneuriat ?»

«Ce continent génère des perspectives pour les entreprises françaises et africaines»

Naufrage du Joola: 15 ans après «rien n'a changé», déplore Nassardine Aidara

Mort du khalife des Tidjanes: «on l’appelait Al Amine, le digne de confiance»

Mohammed al-Dairi demande au Conseil de sécurité du «concret» pour la Libye