rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Foot: Neymar annonce qu'il reste au Paris Saint-Germain
Invité Afrique soir
rss itunes deezer

Cameroun: «Malgré un retour au calme, les éléments de la crise sont toujours là»

Par Laurent Correau

La crise anglophone au Cameroun. Elle refait parler d'elle avec une mystérieuse vidéo qui circule dans le pays. Douze détenus y annoncent qu'ils entament une grève de la faim pour dénoncer leurs conditions de détention. D'où vient cette crise anglophone ? Comment la résoudre ? L'organisation Internationale Crisis Group se pose ces questions dans son dernier rapport, intitulé « La crise anglophone à la croisée des chemins ». Le responsable Afrique centrale de l'organisation, Richard Moncrieff est ce soir notre invité.

« Nous avons vu depuis presque une année une instabilité de la région anglophone, une instabilité assez violente, il y a eu une dizaine de victimes au moment de la répression des manifestations à Bamenda et à Boya. Il y a également eu des violences sporadiques d’extrémistes et militants anglophones, comme par exemple les attaques contre des magasins qui n’ont pas respecté les consignes de la grève générale. La violence est bien présente, mais c’est surtout le fait que les anglophones sont toujours en colère, nous entrons l’année prochaine dans une année électorale. Il faut noter un retour au calme depuis un certain temps mais tous les éléments de la crise sont toujours là…. »

Philippe Njaboué, chef de projet de l'association Alternative Cote d'Ivoire

Alexandra Bilak, directrice de l’IDMC: «Le déplacement interne a un impact humain»

Alhadji B.Nouhou: «Les Africains ne font que suivre l'opinion majoritaire de certains États Arabes»

Mali: «La protection des personnes atteintes d’albinisme doit être renforcée»

Conflit dans le Kasaï: le cri d'alarme de l'Unicef sur la situation des enfants

Côte d'Ivoire: crise postélectorale de 2011, des ONG dénoncent le projet d'amnistie

Nord du Mali: les alliances de Barkhane «contre-productives», pour André Marty

Burundi: «Large campagne d’intimidation pour ceux qui sont contre le référendum»

Mali: «Trois groupes armés locaux se retrouvent à l’intersection de combats»

«J’ai dit au président Kabila que j’étais inquiète du niveau de violence en RDC»

Opposition en Angola: «tout le monde est surpris par la vitesse du changement»

«La SADC a toujours choisi les crises dans lesquelles elle voulait s'impliquer»

Présidentielle en Algérie: l'appel du FLN à une 5e candidature de Bouteflika

Traçabilité des minerais: «Nous voulons plus de rigueur mais pour tous les pays»