rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Le prix Goncourt des lycéens est décerné à David Diop pour «Frère d'âme» paru au Seuil
  • Affaire Khashoggi: le parquet saoudien requiert la peine de mort pour cinq personnes accusées d'avoir drogué et démembré le journaliste
  • Suella Braverman, secrétaire d'Etat chargé du Brexit, est la quatrième personne à démissionner au sein du gouvernement britannique
  • Brexit: Esther McVey, la ministre du travail, est la troisième personne à démissionner au sein du gouvernement britannique
  • Justice internationale: les arrestations de l'opposant Navalny visaient à «étouffer le pluralisme politique» en Russie (CEDH)
  • Accord sur le Brexit: démission du ministre britannique en charge du dossier, Dominic Raab
  • Accord sur le Brexit: c'est «une bonne nouvelle pour l'économie française» (Le Maire)
  • Electricité: fermeture possible des centrales à charbon françaises après 2020 (gestionnaire)
  • Accord sur le Brexit: Shailesh Vara, secrétaire d'Etat britannique pour l'Irlande du Nord annonce sa démission
Géopolitique, le débat
rss itunes deezer

Le G5 Sahel a-t-il les moyens de ses ambitions ?

Par Chantal Lorho

Le 2 juillet 2017 à Bamako était lancé officiellement en présence d’Emmanuel Macron le G5 Sahel. Une force conjointe appuyée par la France, composée de quelque 5000 hommes issus de 5 pays de la région : Mali, Niger, Mauritanie, Tchad et Burkina Faso. Cinq pays parmi les plus pauvres de la planète, confrontés au terrorisme islamiste et déstabilisés par les trafics en tout genre: armes, drogue et migrants.
Comment va fonctionner ce G5 Sahel ? Est-ce que cet outil peut changer la donne sécuritaire alors que les attaques terroristes semblent se multiplier ? Qui va financer cette nouvelle force ? Est-ce un premier pas vers un désengagement de l’armée française, à pied d’œuvre au Sahel depuis janvier 2013 avec l’opération Serval puis l’opération Barkhane ? Même s’ils en ont très envie, les Africains sont-ils prêts à prendre en charge leur sécurité ?

Pour en débattre 3 invités:

- André Bourgeot, anthropologue, directeur de recherche émérite au CNRS et au Laboratoire d'anthropologie sociale, spécialiste de la bande saharo-sahélienne

- Serge Michailof, chercheur à l’Iris, l’institut de Relations Internationale et Stratégiques , auteur d’« Africanistan » paru en 2015 chez Fayard

- Francis Kpatindé, journaliste spécialiste de l’Afrique et maître de conférences à Sciences Po Paris

Brésil, Etats-Unis, Italie, Hongrie: la montée du populisme est-elle une menace pour le monde?

La corruption a-t-elle eu raison de la prospérité et du rayonnement du Brésil?