rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Foot: Neymar annonce qu'il reste au Paris Saint-Germain
Invité Afrique soir
rss itunes deezer

Madagascar: «Il faut que les chauffeurs prennent leurs responsabilités»

Par Sarah Tétaud

Hier matin, mardi 1er août, à Madagascar, aux alentours de minuit et demi, un bus à deux étages a basculé dans un ravin de la route nationale 4. A son bord, environ 140 personnes qui se rendaient à un synode protestant à Mahajanga, au nord-est de l’île. Au lendemain des faits, le dernier bilan était de 21 morts et 118 blessés. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du drame. Cet accident mortel spectaculaire n’est pas le premier de l’année et les mesures prises par les autorités pour éviter ces accidents n’ont visiblement à nouveau pas eu d’effet. Au micro de Sarah Tétaud, le ministre des transports Benjamina Ramanantsoa Ramarcel, pointe du doigt plusieurs facteurs et plusieurs responsables.

« C’est un gros car qui transportait… Là, on a pas encore de chiffre exact confirmé, mais on suppose d’après les témoignages qu’il avait 140 personnes à bord. Un gros car, qui d’après les services de l’Agence des transports terrestres, ne devrait pas dépasser plus de 80 personnes. (…) »

Philippe Njaboué, chef de projet de l'association Alternative Cote d'Ivoire

Alexandra Bilak, directrice de l’IDMC: «Le déplacement interne a un impact humain»

Alhadji B.Nouhou: «Les Africains ne font que suivre l'opinion majoritaire de certains États Arabes»

Mali: «La protection des personnes atteintes d’albinisme doit être renforcée»

Conflit dans le Kasaï: le cri d'alarme de l'Unicef sur la situation des enfants

Côte d'Ivoire: crise postélectorale de 2011, des ONG dénoncent le projet d'amnistie

Nord du Mali: les alliances de Barkhane «contre-productives», pour André Marty

Burundi: «Large campagne d’intimidation pour ceux qui sont contre le référendum»

Mali: «Trois groupes armés locaux se retrouvent à l’intersection de combats»

«J’ai dit au président Kabila que j’étais inquiète du niveau de violence en RDC»

Opposition en Angola: «tout le monde est surpris par la vitesse du changement»

«La SADC a toujours choisi les crises dans lesquelles elle voulait s'impliquer»

Présidentielle en Algérie: l'appel du FLN à une 5e candidature de Bouteflika

Traçabilité des minerais: «Nous voulons plus de rigueur mais pour tous les pays»