rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Bonjour l'Europe
rss itunes deezer

Suisse: le Val Verzasca, un paradis un peu trop attractif

Par RFI

La Suisse et ses sommets enneigés, ses vallées reculées, ses lacs d’altitude et, petite nouveauté, ses plages surchargées. Dans le val Verzasca, dans le canton du Tessin frontalier avec l’Italie, on trouve l’un des endroits les plus sauvages du pays. Enfin c’était. Au début de l’été, un groupe de jeunes Italiens a réalisé une vidéo pour vanter les mérites de ce petit coin de paradis. Succès immédiat : plus de 2 millions et demi de vues sur Facebook. Depuis, une foule de touristes italiens se presse dans la petite vallée qui ne sait plus quoi faire de ses visiteurs devenus encombrants.

Avec notre correspondant en Suisse, Jeremie Lanche

A la seule vue du clip publié par les jeunes italiens, le Val Verzasca pourrait aisément être considéré comme les Maldives suisse. L’eau de la rivière est translucide, les jeunes Italiens se jettent avec bonheur dans le canyon surmonté par un pont à double arche. Bien que le montage mette en valeur le lieu, les deux millions et demi de vues sur les réseaux sociaux sont aussi dus à la beauté de la région. Le coup de pub est énorme : la presse italienne a repris l’information et des milliers d’Italiens ont décidé de venir vérifier par eux-mêmes.

Parkings sauvages, pollution et déchets
 
Pour les résidents, cela ne fait aucun doute : leur tranquillité est terminée. S’il n’y avait que les embouteillages pour les gêner, mais il y a aussi les parkings sauvages dans les champs, la pollution, les déchets retrouvés un peu partout sur le bord des routes voire dans l’eau. Un comble pour un lieu si idyllique. Sur place, on fait moins le rapprochement avec les Maldives qu’avec la station balnéaire surchargée de Rimini en Italie. Le maire de Lavertezzo, l’une des villes concernées, a pris la parole pour demander aux visiteurs italiens de respecter les lieux.
 
Un boom touristique dans un contexte de baisse
 
Le tourisme, en Suisse, ce n’était pas vraiment la joie ces dernières années. Le secteur était en perte de vitesse depuis la crise financière. La hausse du franc, en 2015, n’avait rien fait pour améliorer la situation. Mais les temps changent. Les Européens commencent à revenir en Suisse. Notamment les Belges, les Néerlandais et les Luxembourgeois. Beaucoup d’Américains et de Sud-Coréens sont aussi du voyage, même les Chinois, qui avaient déserté la Suisse l’an passé à cause des attentats en Europe, sont de retour. A chaque nationalité sa destination préférée !

Pour les touristes chinois, direction la chic et moderne Lucerne, en Suisse alémanique. La tranquille Engelberg, juste à côté pour les Indiens, une autre clientèle stratégique. Pour les riches visiteurs du Golfe, pas de surprise, ce sera la luxueuse Genève. Pour cette dernière, c’est moins le nombre excessif de touristes que la note exorbitante aux terrasses des cafés qui pose problème.

La minorité orthodoxe turque, symbole des tensions entre la Turquie et la Grèce

Géorgie: souvenir douloureux de 2 jeunes garçons tués dans une rixe au couteau

L’art du pizzaïolo à l'Unesco: «L'or de Naples» promis à un bel avenir

Armes et diplomatie : la Bulgarie fait son entrée dans les affaires du Golfe

Royaume-Uni : emprunt obligataire, la bonne opération de l’université d’Oxford

Grèce: une vente d’arme controversée fait trembler la coalition gouvernementale

Royaume-Uni: comment dépister certains cancers dans les centres commerciaux

Allemagne: incertitude pour les ressortissantes terroristes de l'EI et leurs enfants

Italie: Totò Riina, le «parrain des parrains», privé d'obsèques publiques

Grèce: grève générale à Lesbos pour protester contre les camps de migrants