rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Eco d'ici Eco d'ailleurs
rss itunes deezer

Les nouvelles routes de la soie: la Chine consolide son empire

Par Jean-Pierre Boris

Eco d’ici Eco d’ailleurs part, cette semaine, sur les nouvelles routes de la soie. Route de la soie, c'est un nom très poétique qui fait allusion à l'entrelac de routes commerciales qui partaient de Chine pour aller vers l'Europe. On y convoyait d’abord de la soie. Aujourd'hui, vingt-trois siècles après que les premières caravanes aient parcouru les routes de Chine en Europe, le pouvoir chinois remet la route de la soie à la mode. On se doute que ce ne sont plus des caravanes de marchands mettant des mois à parcourir l'Asie, l'Orient et l'Europe. Alors, pourquoi ces nouvelles routes de la soie ? Que cherche exactement le président XI Jinping ? La mondialisation dont la Chine a amplement profité marque-t-elle le pas ?

Rediffusion du 31 décembre 2016.

Telles sont les questions posées par Jean-Pierre Boris à ses trois invités :

- Philippe Le Corre, chercheur à la Brookings Institution, un des grands think tanks américains. Il a publié, l’an dernier, un livre intitulé l'offensive chinoise en europe. Editions Fayard

- Jean-Paul Larçon, ancien directeur d’HEC, la grande école de commerce française. Il enseigne maintenant la gestion stratégique internationale. Et publie sous peu un livre intitulé The new silk road : China meets Europe in the new Baltic sea region

- Laurent Bouit, est documentariste. Il a, à son actif, une série très longue de films documentaires dont beaucoup concernent l'Afrique, il vient de tourner avec les journalistes Nicolas Sridi et Pierre Tiessen, un documentaire consacré aux nouvelles routes de la soie.

1/ Chongqing

L'un des points de départ des routes de la soie, c'est la ville de Chongqing. Une mégapole de 30 millions d'habitants dans la province du Sichuan, dans l'ouest de la Chine. Grande comme l'Autriche, construite à flanc de colline, le long du fleuve Yangtze, cette ville affiche le plus fort taux de croissance du pays. En quelques années, elle est devenue une plaque tournante du commerce international grâce à la ligne de chemin de fer qui la relie à la ville de Duisbourg en Allemagne. Chongqing, au départ des routes de la soie chinoise, c'est un reportage Eco d'ici Eco d'ailleurs signé Heike Schimdt.

Chongqing, au départ des routes de la soie chinoise 02/01/2017 - par Heike Schmidt Écouter

2/ Islamabad

Il y a l'Asie centrale et plus au sud, le Pakistan où la classe économique et politique ne tarit pas d'éloge sur le CPEC, le China-Pakistan Economic Corridor. Ce projet de liaison routière et énergétique comporte une foule de projets reliant l'ouest de la Chine à la mer d'Arabie. C'est une traversée du Pakistan, du Nord au Sud, un investissement d'une quarantaine de milliards d'euros, et c'est un reportage Eco d'ici Eco d'ailleurs signé Michel Picard à Islamabad.

Islamabad : le China-Pakistan Economic Corridor 02/01/2017 - par Michel Picard Écouter

3/ Tbilissi: l'interview de Genadi Arvelazde

Autre pays qui était dans l'orbite soviétique, et qui a pris son indépendance, la Géorgie. La Géorgie, elle aussi concernée par ces routes de la soie. Le vice-ministre de l'Economie et du Développement durable, Genadi Arvelazde est l'homme qui a mené les négociations avec la Chine sur les relations économiques induites par les nouvelles routes de la soie. C'est une interview Eco d'ici Eco d'ailleurs signée Arnaud Contreras, de retour de Tbilissi, la capitale géorgienne.

Georgie : l'interview de Genadi Arveladze 02/01/2017 - par Arnaud Contreras Écouter

4/ Anvers

L’un des terminus de ces routes de la soie, c'est le port d'Anvers en Belgique. Un reportage Eco d'ici Eco d'ailleurs signé Laxmi Lota.

Anvers, l'un des terminus de ces routes de la soie 02/01/2017 - par Laxmi Lota Écouter