rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité Afrique soir
rss itunes deezer

Crise libyenne: accord signé à Paris, les réserves du diplomate Patrick Haimzadeh

Par Carol Valade

C’est la toute première déclaration conjointe agréée par les deux principaux protagonistes de la crise en Libye. Fayez al-Sarraj, chef du gouvernement libyen d'entente nationale basé à Tripoli, et Khalifa Haftar, l'homme fort de l'Est, se sont serré la main mardi 25 juillet dans le château de La Celle-Saint-Cloud, à l’ouest de Paris, sous les regards du président français Emmanuel Macron, de son ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et du nouveau représentant des Nations unies pour la Libye Ghassan Salamé. Cette déclaration commune prévoit notamment un cessez-le-feu et la tenue d’élection au printemps prochain… mais elle ne convainc pas totalement Patrick Haimzadeh, diplomate français en poste à Tripoli de 2001 à 2004 interrogé par Carol Valade.

Côte d’Ivoire: «la corruption dans le pays a engendré l’émigration clandestine»

RDC: «L’UDPS c'est ce parti qui a vu des hommes mourir pour la démocratie»

Afrique: «l’augmentation du sida chez les jeunes causée par plusieurs facteurs»

Journée mondiale de lutte contre le sida: où en est-on sur le continent africain ?

Libye: la création d’une «task force» inquiète les défenseurs des droits de l’homme

Forum Chine-Afrique: «la rivalité est flagrante, l’Europe a loupé le coche»

Libye: le gouvernement de Tripoli «n'a jamais été au-dessus des groupes armés»

Zimbabwe: «Sur le papier, Mugabe n’est plus le premier secrétaire de la ZANU-PF»

Climat: «un dialogue entre le fonds vert climat et 54 pays africains est prévu»

Plus de 33 305 migrants morts en rejoignant l’Europe: «pas de projet politique européen» depuis 25 ans

En Guinée, les victimes du massacre du 28-Septembre «ont soif de justice»