rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité Afrique soir
rss itunes deezer

Jeux de la francophonie : «On ne peut pas rater cet événement»

Par Olivier Pron

Laura Flessel que l'on surnommait «la Guêpe» lorsqu'épée en main, entre 1996 et 2004, elle trustait les titres et médailles olympiques et mondiales. Laura Flessel est donc aujourd'hui ministre des Sports. Et c'est à ce titre qu'elle est venue passer 48 heures à Abidjan afin d’assister notamment à la cérémonie d'ouverture des jeux de la francophonie, au stade Felix Houhouët-Boigny et elle en est très fière.

« Lorsque l’on connait les Jeux de la francophonie, on sait que c’est un merveilleux événement qui arrive tous les 4 ans et qui permet de brasser plus de 84 Etats membres, qui aiment la France, qui portent des projets, échangent autour de des valeurs de la francophonie et du partage. Pour le pays hôte, c’est un développement économique, de la cohésion sociale, et bien on ne peut pas rater cet événement »

Aide au développement: «Il faut tenir compte des besoins des communautés»

M.Mahounon: «Le Liberia fait désormais partie de ces pays où la démocratie fonctionne»

UNICEF: baisser le taux de mortalité néonatale, une «question de volonté politique»

«L’important pour le MDC est de proposer quelque chose de constructif pour le Zimbabwe»

Afrique du Sud: Cyril Ramaphosa a «une légitimité historique incontestable»

Guerre d'Algérie: indemnisation des victimes algériennes, «une avancée majeure»

Ethiopie: «la question des frontières n'a pas été définitivement résolue»

«Il y a une volonté de la Turquie de s’implanter sur le continent africain»

RDC: «Goma est une ville touristique, elle donne beaucoup d’opportunités»

Partenariat mondial pour l’éducation: «La bataille de l’éducation pour tous n’est pas encore gagnée»

«La France doit avoir une perspective beaucoup plus large dans le traitement du Maghreb»

RDC: «La Céni était d’accord et souhaitait ce groupe d’experts internationaux»