rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité Afrique soir
rss itunes deezer

Cameroun: «Pour nous la thèse de la noyade de Mgr Bala n’est pas la vérité»

Par Marie-Pierre Olphand

Un mois et demi après la mort de l'évêque Jean-Marie Benoit Bala, l'église camerounaise a procédé à l'identification de la dépouille mortelle. L'évêque de Bafia avait été retrouvé mort dans une rivière. Un décès suspect autour duquel s'opposent l'Eglise et le procureur. Ce dernier a assuré n'avoir relevé aucune trace de violence. Il a conclu à une mort probable par noyade, alors que la Conférence épiscopale parle d'un assassinat. La conférence épiscopale a donc décidé de se constituer partie civile et de déposer plainte contre X dans les prochains jours.

Pourquoi cette démarche ? Et quelles sont les questions que se pose l'Eglise aujourd'hui ? Pour en parler, notre invité est l'archevêque de Douala, Monseigneur Samuel Kleda, président de la Conférence épiscopale du Cameroun.

« C’est bien le corps de Monseigneur Bala et nous avons laissé le corps à l’hôpital général de Yaoundé. Les obsèques n’auront pas lieu avant la fin du mois d’août, car nous voulons prendre certaines dispositions, nous ne sommes pas satisfaits de la dernière déclaration disant que Mgr Bala serait mort par noyade probable mais cela ne nous convainc pas. Et pour cela, nous nous sommes constitués partie civile pour que l’enquête se poursuive et nous allons porter plainte… Si Mgr Bala s’était noyé, il y aurait eu des traces d’eau dans le corps mais il n’en est rien, par contre le corps portait des traces de violences le jour où on l’a récupéré… C’est le deuxième évêque assassiné au Cameroun et dans le premier cas, on n'a jamais connu la vérité… Pour nous la thèse de la noyade n’est pas la vérité. »

Aide au développement: «Il faut tenir compte des besoins des communautés»

M.Mahounon: «Le Liberia fait désormais partie de ces pays où la démocratie fonctionne»

UNICEF: baisser le taux de mortalité néonatale, une «question de volonté politique»

«L’important pour le MDC est de proposer quelque chose de constructif pour le Zimbabwe»

Afrique du Sud: Cyril Ramaphosa a «une légitimité historique incontestable»

Guerre d'Algérie: indemnisation des victimes algériennes, «une avancée majeure»

Ethiopie: «la question des frontières n'a pas été définitivement résolue»

«Il y a une volonté de la Turquie de s’implanter sur le continent africain»

RDC: «Goma est une ville touristique, elle donne beaucoup d’opportunités»

Partenariat mondial pour l’éducation: «La bataille de l’éducation pour tous n’est pas encore gagnée»

«La France doit avoir une perspective beaucoup plus large dans le traitement du Maghreb»

RDC: «La Céni était d’accord et souhaitait ce groupe d’experts internationaux»