rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité Afrique
rss itunes deezer

Aka Kouamé (historien): «Il faut documenter les nombreuses routes» de l'esclavage

Par Coralie Pierret

La Côte d’Ivoire commémore l’esclavage. À travers un projet initié par l’Unesco, le pays matérialise les lieux où s’est déroulé le commerce négrier. Au bord de la rivière de Kanga-Nianzé, un cours d’eau de purification où les captifs prenaient leur dernier bain avant l’embarcation, une première stèle a été érigée cette semaine. Ce travail de mémoire s’accompagne de recherches historiques. Aka Kouamé est historien et président du comité scientifique du projet Route de l’esclave. Il répond aux questions de Coralie Pierret.

« Selon le récit des habitants de Kanga-Nianzé, les captifs sont passés ici. Nous allons vérifier, car si c’est le cas, cela signifie qu’ils étaient en place depuis longtemps, ce qui n’est pas toujours confirmé par les historiens... »

Mali: «Difficile d'affirmer que les groupes armés ont roulé pour le pouvoir en place, mais...»

Affaire Biram: «C'est un coup monté judiciaire» selon l'avocat du prévenu

Manuel Domingos Augusto, ministre angolais: «L'Angola salue vivement la décision de Kabila»

André Julien Mbem: «De cette épreuve sortira une nouvelle Simone Gbagbo»

I.Shango (POCIM): au Mali «la participation n'était pas à la hauteur du 1er tour»

A. Yacoub Koundougoumi: «Nous luttons contre la censure d’Internet au Tchad»

La CAN 2019 au Cameroun, son avenir en France: Samuel Eto’o se confie à RFI

Présidentielle au Mali (2e tour): Soumaïla Cissé / Ibrahim Boubacar Keïta

Mohammed Hacen Ould Lebatt (U.A): «la sagesse a fini par triompher» en RDC

Simone Gbagbo amnistiée: «Cette libération va contribuer à la décrispation»

Zimbabwe: «Il y a beaucoup d'obstacles sur le chemin du projet d'Emmerson Mnangagwa»

RDC: «La scène politique est un grand cirque» pour le caricaturiste Thembo Kash

Corne de l'Afrique: «La paix ici est un déguisement de la guerre de l'autre côté de la mer Rouge»

Arnauld Akodjenou (ONU): «Plus de 63% des réfugiés sud-soudanais sont des enfants»

C. Fomunyoh (Mali): au 2e tour, chacun des protagonistes est à égalité de chance

Claire Rodier (juriste): «La Libye ne peut pas être considérée comme un port sûr»

Mushobekwa (RDC): il n'y a pas «de femmes séquestrées comme otages sexuels»