rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Chronique Transports
rss itunes deezer

Après les vélos et voitures, les scooters en libre service

Par Laurent Berthault

Un nouveau venu dans le paysage urbain : le scooter électrique en libre-service. Plusieurs entreprises européennes ont lancé ce service il y a moins d’un an et entendent bien inonder les centres-villes de ces nouveaux engins.

Il y a moins d'un an Cityscoot ouvrait son service à Paris. Le succès a été immédiat. Ses 1 000 scooters ont déjà effectué 350 000 trajets aux mains de ses 30 000 abonnés. La flotte s'étoffera en 2018, avec 2 500 machines.
La concurrence s'apprête, elle aussi, à déferler sur Paris. Coup, proposé par Bosch, proposera 600 scooters cet été.

Le scooter Coup, à Berlin depuis l'été 2016, et à Paris à l'été 2017 Coup

La force et le succès du système reposent sur la souplesse du service: contrairement à Vélib ou Autolib', pas besoin de prendre ou de laisser son scooter à une borne. On le repère avec une appli téléphonique.

Pas besoin non plus de s'occuper du niveau de batterie, des équipes sillonnent la ville nuit et jour pour s'en occuper.

Rencontre avec Bertrand Fleurose, fondateur de Cityscoot, et Maureen Houel, responsable de Coup Paris.

Dès cet été, les Parisiens  pourront utiliser à la fois les scooters en libre-service de Cityscoot et de Coup. Deux machines radicalement différentes. Nous les avons testées pour vous

Cityscoot, Coup: comparatif

Cityscoot Coup
   
Les + Les +
Très sécurisant Ultra nerveux
Jupe protectrice Compact
Utilisation très simple Look innovant
   
Les - Les -
Reprises modestes Très "bavard"
Aspect très classique Commandes clignotants brouillonnes

 

De nouveaux équipements pour éviter la morts d'enfants sur les routes de l'UE