rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Zimbabwe: édition spéciale sur RFI entre 8h30 et 9h (heure de Paris)
  • Etats-Unis: le tueur psychopathe américain Charles Manson est mort à l'âge de 83 ans (médias)
  • Migrations: la France va accueillir les premiers réfugiés évacués de Libye par le HCR (Ofpra)
  • Auchan s'allie au géant chinois du commerce électronique Alibaba pour développer le commerce physique et numérique en Chine
  • La chef de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini juge «très encourageantes» les discussions sur le retour des réfugiés rohingyas
Invité Afrique
rss itunes deezer

Y. Benamou (ex-salarié SNCF): «A travail égal, rémunération égale» jamais respecté

Par Jean-Jacques Louarn

En septembre 2015, la Société national des chemins de fer français - la SNCF - avait été condamnée pour discrimination dans la carrière et la retraite de plus de 800 salariés de nationalité ou origine marocaine, tous arrivés en France à la fin des années 1960 ou 1970. Mais la SNCF avait fait appel de ce jugement. Les Chemins de fer sont accusés par ces salariés (chibanis) de ségrégation, discrimination, de traitements différenciés avec leurs collègues français. D'être considérés comme des salariés de seconde zone. Un nouveau procès s'est tenu cette semaine. La cour d'appel rendra son jugement le 31 décembre 2018. Les salariés réclament en tout 628 millions d'euros de dommages et intérêts. La cour a notamment entendu quatre de ces anciens salariés. Jean-Jacques Louarn s'entretient avec l'un deux, Yannick Benamou.

« Dans l’article 3 de ce contrat, il est bien précisé que "le travailleur étranger doit recevoir à travail égal, une rémunération égale à celle de l’ouvrier français de même catégorie". Malheureusement, cela n’a jamais été respecté. »

Passé colonial français: «Les archives des colonies mériteraient d'être numérisées»

Daniel Jouanneau: «Mugabe ne supportait plus que Mnangagwa veuille lui succéder»

Vijay Makhan: «J'ai eu plusieurs occasions de constater la popularité de Mugabe»

Florence Parly (Armées): G5 Sahel, « nous allons convaincre les contributeurs »

Macky Sall: «Défaits, les jihadistes vont chercher des territoires faciles»

Cour pénale spéciale en RCA: «Nous avons les moyens pour mener nos enquêtes»

En Afrique, «le jeu vidéo a franchi un cap en production et en consommation»

M. Lavergne (CNRS): déplacés du Darfour, «les renvoyer c’est les condamner à mort»

John Wayne Troxell: «Nous voulons renforcer les capacités de nos partenaires africains»

Kris Berwouts: en RDC, «Le président Kabila n'a jamais trouvé de solution durable»

Lady Ngo Mang : «Ce ne sont pas les lois qu’on doit changer, c’est la société qui doit évoluer»

Fabrice Arfi: sur la Libye et Sarkozy, «il y a des traces bancaires des versements»

En Tunisie, «il ya un désespoir auprès de la jeunesse qui a fait la révolution»

G5 Sahel : «La contribution des Etats-Unis la plus importante à ce jour est à saluer»

Libre circulation dans la Cemac: «Le déclic est donné, le processus est irréversible»

Assassinat de Claude et Ghislaine: «L’Etat se soustrait à ses responsabilités»

Visite d’Haley en RDC: «Le contenu du message n’est pas particulièrement ferme», selon J. Stearns