rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Chronique des Matières Premières
rss itunes deezer

La production minière d'argent chute pour la première fois en 14 ans

Par Claire Fages

La production minière d’argent est en recul en 2016. Mais les stocks sont largement suffisants pour répondre à la demande de métal précieux, en particulier de l’industrie photovoltaïque.

L’extraction minière d’argent chute pour la première fois depuis 14 ans. La faute au zinc et au plomb ! Plus des deux tiers des tonnages d’argent ne sont qu’une coproduction d’autres métaux, zinc, plomb et cuivre. La fermeture en particulier de grands gisements de zinc, l’an dernier, a fatalement diminué les quantités d’argent associées.

Le premier fournisseur du métal précieux, le Mexique, a vu son offre chuter, l’Australie et l’Argentine également, ce que n’a pas comblé l’augmentation de la production d’argent du Pérou. Au total on a produit 25 100 tonnes de métal précieux en 2016, une baisse de 157 tonnes, soit -0,6 %.

Pas de quoi s’inquiéter pour autant. Les stocks d’argent métal déjà sortis de terre sont largement suffisants pour répondre à la demande. D’autant que cette demande physique en métal précieux s’est calmée l’an dernier.

Les Chinois et les Indiens ont acheté moins de bijoux, moins de lingots d’argent en 2016, une frugalité qui n’a pas compensé l’appétit croissant des Indonésiens et des Vietnamiens pour le métal précieux.
 
Si la demande mondiale d’argent métal ne s’est pas effondrée, c’est grâce au boom de l’industrie photovoltaïque. Les fabricants de panneaux solaires ont doublé la cadence aux États-Unis et en Chine l’an dernier. La demande mondiale d’argent a progressé d’un tiers pour ce secteur très dynamique des énergies renouvelables. Mais ce sont surtout les investisseurs dans les ETP ou « trackers », adossés aux stocks de métaux précieux, qui ont dopé les prix l’an dernier, après le vote des Britanniques pour la sortie de l’Union européenne. L’once d’argent s’est hissée peu à peu de 13 à 21 dollars en juillet pour retomber à 16 dollars après l’élection de Donald Trump. On est encore loin des 50 dollars de 2011.

La filière mondiale du cobalt néglige encore le travail des enfants de RDC

Pétrole: demi-succès des enchères sur les champs pré-salifères du Brésil

La nouvelle Route de la Soie ne fait pas bondir la demande en matières premières

Stabilité des prix des matières premières en 2018 selon la Banque mondiale

Fruits et légumes d’Egypte: un appétit croissant malgré les défis sanitaires