rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Syrie: un général russe tué lors d'un bombardement du groupe EI près de Deir Ezzor (agences)
  • Sénégal: le nouveau khalife des Tidjanes, Serigne Mbaye Sy Mansour, remplace le khalife Al Amine décédé vendredi
  • Irak/Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui pour l'achat de pétrole (médias d'Etat)
Afrique Économie
rss itunes deezer

Niger: «ruée vers l’or» près de Niamey

Par Stanislas Ndayishimiye

Au Niger, des centaines de personnes, parfois des familles entières, se sont précipitées durant la 2e quinzaine du mois d’avril 2017 vers un site à ciel ouvert près de Niamey, pour tenter de trouver de l'or. La rumeur s'était répandue comme une traînée de poudre, sur la présence du métal jaune dans cette zone de la capitale.

Difficile de savoir d’où la rumeur est partie, mais la fièvre de l’or s’est emparée d’une partie de la ville de Niamey en cette fin du mois d’avril… Des centaines de personnes se sont ruées vers les bas-fonds de Kafa-Koira, près de l’aéroport de la capitale nigérienne, à la recherche de l’or. Et une mission de la direction des Mines de la région de Niamey et du ministère des Mines s’est rendue sur place. « A notre arrivée, nous avons trouvé des centaines, voire même des milliers de personnes », explique Saleh Massaoudou, directeur régional.des Mines.

Certaines personnes se sont rendues sur le site plusieurs fois, comme en témoigne cette jeune femme. « Nous avons eu un peu d’or hier et nous sommes revenus pour tenter à nouveau notre chance. » 

Des échantillons non concluants
 
L’administration du secteur minier n’a confirmé aucune présence de l’or à Kafa-Koira, selon Saleh Massaoudou. « On a préféré prendre des échantillons dans trois endroits où la concentration de l’extraction est marquée. On les a fait analyser et aucune présence de traces d’or n’a été révélée. Par conséquent, on doit mettre fin à ce phénomène-là. »

Certains essayent de trouver des pépites ou des poussières du métal jaune sur place et d’autres procèdent autrement, comme ce jeune homme. « Voici du sable que j’ai ramassé au fond d’un trou. Je vais rentrer chez moi et je vais le tamiser à fond, dans l’espoir qu’il contienne un peu d’or. »

Le directeur régional des Mines à Niamey explique que ce n’est pas la première fois qu’une rumeur de présence d’or se répand au Niger. « Hier c’était Zinder, aujourd’hui c’est Niamey. Il y a encore des rumeurs qui disent qu’il y a de l’or à Dosso. Mais personne ne nous a encore présenté l’or qu’il a trouvé. »

Au-delà de ce phénomène de prospection artisanale et non encadrée d’or, le Niger produit le métal jaune de manière industrielle, mais largement moins que ses deux voisins de l’Ouest, le Burkina Faso et le Mali. 2007 est pour l’instant son année record, avec une production de 3 427 kg d’or. Il n’avait produit que 25 kg seulement en 2000.

Egypte: les chauffeurs de taxi du Caire face à la concurrence d‘Uber et de Careem

Le difficile développement de l'entrepreneuriat des femmes en Afrique francophone

Madagascar: de l'engrais biologique à partir des déjections de chauves-souris

RDC: interdiction temporaire d'importer certains produits par l'ouest et le sud-ouest