rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Vous m'en direz des nouvelles !
rss itunes deezer

Laurence Equilbey, entre scène et Seine

Par Jean-François Cadet

L’ouverture, le week-end prochain, de la Seine Musicale, sur l’île Seguin, à Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine est l’un des grands événements musicaux de l’année en France. Le programme de ce week-end d’ouverture allie qualité, prestige et diversité entre Bob Dylan vendredi, The Avener et The Shoes samedi, mais aussi  la chef d’orchestre Laurence Equilbey, créatrice du chœur Accentus et de l’Insula Orchestra qui sera d’ailleurs en résidence dans ce nouveau haut lieu francilien dédié à la musique. Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, Laurence Equilbey, offre en même temps un enregistrement de deux œuvres de Mozart : la « Messe du Couronnement », et les « Vêpres solennelles d’un Confesseur ». L’album sort samedi chez Warner Music/Erato.

Olivier Haber est le directeur général de la Seine Musicale, bâtit sur un lieu mythique de l’aventure automobile française, mais aussi des grandes mobilisations sociales. Un lieu de vie et de spectacles de quelque 36 500 m2, magnifié par une architecture signée du Japonais Shigeru Ban et du Français Jean de Gastines. Une scène qui a vocation à accueillir toutes les musiques non amplifiées du quatuor à cordes à l’orchestre symphonique, du grand chœur à la voix seule.

Catherine Hiegel et Tania Torrens, les «vieilles peaux» se tannent le cuir