rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Le président sud-coréen espère conclure un «accord audacieux» au sommet intercoréen
Chronique des droits de l'homme
rss itunes deezer

«Watani my Homeland», le témoignage d’une famille d’Alep réfugiée en Allemagne

Par Véronique Gaymard

Le conflit syrien entre dans sa septième année. Selon les derniers chiffres de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), la guerre aurait fait environ 465 000 morts et disparus, dont 96 000 civils. Plus de 5 millions de personnes ont fui les combats pour trouver refuge à l’étranger. Parmi les pays européens, c’est l’Allemagne qui a le plus largement ouvert ses portes, accueillant plus d’un million d’entre eux. Parmi eux, la famille de Hala et ses quatre enfants, qui a fui Alep au plus fort des combats en 2015. Le réalisateur allemand Marcel Mettelsiefen les a suivis pendant plus de trois ans, jusqu’à leur arrivée en Allemagne. Son film Watani, my Homeland, projeté lundi à Paris avec Amnesty International raconte leur parcours. Véronique Gaymard les a rencontrés.

La lutte contre l'impunité s'invite dans la campagne présidentielle au Mexique

Côte d'Ivoire: des associations pour apaiser les tensions liées au foncier

«De l'ardeur. Histoire de Razan Zaytouneh, avocate syrienne» de Justine Augier

Détention des migrants: «La majorité des gardiens australiens est raciste»

Grigory Shvedov, rédacteur en chef du «Caucasian Knot» («le nœud du caucase»)

Madagascar: l'écologiste Clovis Razafimalala se bat contre le trafic de bois de rose

Colonisation: Issa Amro, militant palestinien, prône la résistance pacifique