rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Xi Jinping va rencontrer Trump les 6 et 7 avril 2017 aux Etats-Unis (Chine)
  • Arrivée du chef de l'ONU en Irak pour examiner l'aide humanitaire
  • Présidentielle France: «Jamais les juges ne pourront démontrer que l'emploi de mon épouse était fictif» (François Fillon sur RTL)
  • Logement en France: fin de la trêve hivernale vendredi et reprise des expulsions pour des milliers de familles
  • Suspecté de participation à un trafic de drogue, un procureur mexicain a été arrêté à la frontière américaine à San Diego (autorités)
  • Etats-Unis: un juge fédéral de Hawaï va étendre le blocage du décret migratoire Trump
Chronique des droits de l'homme
rss itunes deezer

«Watani my Homeland», le témoignage d’une famille d’Alep réfugiée en Allemagne

Par Véronique Gaymard

Le conflit syrien entre dans sa septième année. Selon les derniers chiffres de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), la guerre aurait fait environ 465 000 morts et disparus, dont 96 000 civils. Plus de 5 millions de personnes ont fui les combats pour trouver refuge à l’étranger. Parmi les pays européens, c’est l’Allemagne qui a le plus largement ouvert ses portes, accueillant plus d’un million d’entre eux. Parmi eux, la famille de Hala et ses quatre enfants, qui a fui Alep au plus fort des combats en 2015. Le réalisateur allemand Marcel Mettelsiefen les a suivis pendant plus de trois ans, jusqu’à leur arrivée en Allemagne. Son film Watani, my Homeland, projeté lundi à Paris avec Amnesty International raconte leur parcours. Véronique Gaymard les a rencontrés.

Amnesty International dénonce les dangers de la «politique de rejet des autres»

La polémique créée par la loi HB2 dite «loi des toilettes» en Caroline du Nord