rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Xi Jinping va rencontrer Trump les 6 et 7 avril 2017 aux Etats-Unis (Chine)
  • Arrivée du chef de l'ONU en Irak pour examiner l'aide humanitaire
  • Présidentielle France: «Jamais les juges ne pourront démontrer que l'emploi de mon épouse était fictif» (François Fillon sur RTL)
  • Logement en France: fin de la trêve hivernale vendredi et reprise des expulsions pour des milliers de familles
  • Suspecté de participation à un trafic de drogue, un procureur mexicain a été arrêté à la frontière américaine à San Diego (autorités)
  • Etats-Unis: un juge fédéral de Hawaï va étendre le blocage du décret migratoire Trump
Invité Afrique soir
rss itunes deezer

Xénophobie en Afrique du Sud: «des boucs-émissaires» pour les Sud-Africains

Par Nathalie Amar

Les attaques xénophobes en Afrique du Sud au cœur d'une réunion aujourd'hui à Addis-Abeba du conseil Paix et sécurité de l'Union africaine. Les étrangers insultés passés à tabac. Un problème devenu le quotidien pour les Asiatiques, pour les Africains et notamment les Nigérians. C'est d'ailleurs à la demande du Nigeria que ce tient cette réunion de l'UA. Pour en parler, Nathalie Amar reçoit Liesl Louw-Vaudran, journaliste indépendante basée en Afrique du Sud.

« Les Sud-Africains ont un profond sentiment de désespoir, de haine presque, que leur situation n'a pas changé plus de 20 ans après la fin de l'apartheid. »

«La justice ivoirienne a gâché une occasion historique de rendre justice»

Drame migratoire en Egypte: une réponse judiciaire «insuffisante» pour Amnesty

Cyrille Bret: intérêt russe «géopolitique, économique et sécuritaire» en Afrique

Burundi : «La lutte contre l’impunité peut être menée de différentes manières»

«Lever le secret-défense sur l’assassinat de Sankara, c’est grandir la France»

BD: Visite du caricaturiste Plantu en Côte d'Ivoire pour le festival «Coco Bulles»

Aïssata Diakité, créatrice franco-malienne de jus de fruits: «C’est tout un challenge!»

Bassin du lac Tchad: «Il est toujours temps d’agir, il n’y a pas d’alternative»

Histoire coloniale française: «les massacres doivent être nommés comme tel»

Présidentielle française: le regard du philosophe Souleymane Bachir Diagne

Comité de vigilance: «La proximité est assez forte avec les forces de sécurité»