rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Urgent
Israël: les sirènes d'alarme activées à Tel-Aviv suite à une frappe tuant un commandant palestinien à Gaza (armée)
La marche du monde
rss itunes deezer

Lutte contre la traite: les femmes togolaises parlent

Par Valérie Nivelon

Chaque année, des centaines de femmes quittent le Togo pour tenter leur chance à l’intérieur et à l’extérieur du continent africain. Un départ forcé pour l’aventure, souvent imposé par la famille, mais également un départ volontaire, déclenché par les propositions mirobolantes des recruteurs clandestins, relayées sur internet via les réseaux sociaux. Ces recruteurs sont aussi des recruteuses qui travaillent pour des agences de placement situées dans les pays de destination, en Afrique centrale, ou au Moyen-Orient, et sont à la recherche de travailleuses domestiques.

C’est l’histoire de Rolande, exploitée par une agence gabonaise de Libreville, mais c’est aussi l’histoire de Yolande et de Nadège qui, croyant partir pour l’Europe, se sont retrouvées au Liban ! Un grand merci à ces trois femmes courageuses d’avoir témoigné sur RFI.

Dans ce documentaire sonore tourné au Togo, nous suivons une journée de sensibilisation autour de la traite dans la commune de Vogan, identifiée comme un des foyers de recrutement pour la traite.

Avec :
- La compagnie de théâtre Nyagbe
- L’association Lysd
- Félicité Koublanou, coordinatrice du réseau de lutte contre la traite des enfants du Togo (Relutet). La contacter.
- Koffi Degbovi, magistrat, président de la cellule anti-traite du Ministère de la justice du Togo
- Folly Koumouganh, photographe du studio « Les voix de l’image ».

Une émission réalisée avec le soutien de l’ambassade de France au Togo, et avec l’expertise d’Emmanuelle Harang, chef de projet régionale - traite des êtres humains. 

A noter sur vos agendas : l’exposition des portraits sensibles de Rolande, Yolande et Nadège par Folly Koumouganh, à l’Institut français du Togo, à partir du 12 mai et jusqu'au 8 juillet 2017.