rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Tennis/Fed Cup: les Bleues sortent la Roumanie (3-2) et s'offrent une finale face à l'Australie
  • Nigeria: deux tués, dont un Britannique, dans une attaque armée au nord du pays, selon la police
  • Arabie saoudite: le groupe Etat islamique revendique une attaque contre un QG des services de sécurité
  • Ukraine: l'humoriste Volodymyr Zelenskiy élu président avec 73% des voix (sondage à la sortie des urnes)
  • Soudan: 7 millions d’euros saisis dans la résidence du président déchu Omar el-Béchir (chef Conseil militaire)
Grand reportage
rss itunes deezer

Les 2 jours qui ont fait basculer l’Union africaine

Par Christophe Boisbouvier

C’est l’histoire d’un retour incroyable, celui du Maroc dans la grande maison africaine. Il y a 33 ans, au lendemain de l’admission dans l’OUA de la République arabe sahraouie démocratique, la RASD, Hassan 2, le roi du Maroc, avait claqué la porte de l’Organisation de l’Unité africaine. Mais, le 31 janvier 2017, son fils, Mohammed VI, a mis fin à cette politique de la chaise vide, et a fait quelque chose que personne n’imaginait, il y a encore quelques mois. Ce jour-là, le roi du Maroc s’est rendu personnellement au siège de l’Union africaine, à Addis-Abeba, au risque d’être pris à partie par les partisans de la RASD, notamment l’Algérie, l’Afrique du Sud et le Zimbabwe. Retour sur ce grand poker diplomatique, avec nos envoyés spéciaux à Addis-Abeba, Boris Vichith et Christophe Boisbouvier.

L'Allemagne avant les élections européennes, hymne à la joie avec les bémols

Démission de Bouteflika: retour sur un parcours qui a marqué l'histoire de l'Algérie

Ukraine, la corruption fait toujours recette dans la campagne présidentielle

Epidémie de rougeole aux Etats-Unis: la peur des vaccins entraîne le retour d’une maladie disparue