rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité du matin
rss itunes deezer

Bernard Lapasset, sur la candidature aux JO 2024, «on est bien positionnés»

Par Alexis Fricker

C’est aujourd’hui, vendredi 3 février 2017, la remise du dernier dossier de candidature de Paris au Comité international olympique pour les jeux de 2024 et le lancement de la campagne de promotion internationale. A cette occasion, Bernard Lapasset, co-président de la candidature Paris 2024 répond aux questions de RFI.

Bernard Lapasset compare la préparation des dossiers à « un marathon ». Il l’explique, « c’étaient trois dossiers difficiles, aujourd’hui on a le sentiment que véritablement on est allés au bout de ce qu’on peut faire de bien, de très bien, d’excellent même sur la partie préparation du dossier, dans le respect des règles du CIO. C’était important qu’on respecte la ligne qui était introduite par le CIO. Aujourd’hui on est là, on est bien positionnés, on est en dernière ligne droite, il nous restera maintenant à convaincre individuellement chaque membre du CIO ».

Jérôme Guedj (porte-parole de B. Hamon) : « Quand on est attaché à la démocratie on ne s’assied pas sur une règle du jeu qu’on a accepté...»

Olivier Besancenot, NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) : « L’abstention la plus utile c’est de voter pour Philippe Poutou »

Eric Ciotti: «On assiste à l’organisation d’une manipulation globale»

Laurence Parisot: «Ce débat était utile et intéressant sur les approches et les personnalités»

Pascal Cherki, (député Ps) : « Le programme de B. Hamon répond aux besoins de notre peuple et de notre continent »

Danielle Simonnet (Parti de gauche) : « Si l’extrême droite monte en Europe c’est aussi parce l’Europe désespère les peuples »

Louis Giscard d’Estaing (UDI) : « la victoire de F. Fillon est possible sur les idées de la droite et du centre »

François de Rugy : « Emmanuel Macron est le candidat le plus rassembleur pour éviter une victoire de Marine Le Pen »

Nicolas Dupont-Aignan: «Il fallait interdire le meeting turc. Nous avons un gouvernement de trouillards et de collabos»

Jacques Généreux: «Nous dirons à l’UE, soit on fait autrement, soit on fait comme on veut»

Florian Philippot: «Macron a autour de lui la même coalition que celle du Oui à la constitution européenne en 2005»

Clémentine Autain (militante féministe) : «La prise de conscience sur les inégalités grandit dans la société»

Pierre-Yves Bournazel (LR) :« Si François Fillon veut rassembler, le curseur de sa campagne doit être central »

Nicolas Bay (FN) : « Le calendrier judiciaire s’entrechoque avec celui de la présidentielle...»

Michèle Alliot-Marie: «Seul François Fillon peut décider de se retirer»

Fabienne Keller: «François Fillon ne peut pas faire campagne contre l’institution judiciaire »

Wallerand de Saint-Just: «Entre les deux tours, ce sera programme contre programme»

Aurélie Filippetti: «Pour que l’alliance avec #JLM soit possible, il fallait une candidature unique autour de #BH»

Richard Ferrand, «l'objectif c’est Macron en tête au premier tour devant Le Pen»