rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Football: Le Paris Saint-Germain remporte la Coupe de France face à Angers (1-0)
Le goût du monde
rss itunes

Banh Chung: gâteau-terre, gâteau de Têt

Par Clémence Denavit

La Chine, la Corée, le Vietnam célèbrent le nouvel an Lunaire. Nous sommes entrés samedi 28 janvier 2017 dans l'année du Coq de feu. Les festivités durent une dizaine de jours en Chine et trois jours au Vietnam où les fêtes de la Nouvelle année portent le nom de «Têt». Peut-être moins connues que les célébrations chinoises, les vietnamiennes sont aussi évidemment l'occasion pour les familles de se retrouver et de célébrer la nouvelle année en souhaitant santé, fortune et bonheur à chacun de ses proches. Des festivités empreintes de joie, de traditions et symboles y compris bien sûr dans les plats que l'on partage.

L'un de ces plats est un « incontournable » : le banh-chung. Il s'agit d'un gâteau de riz gluant fourré à la viande, du lard généralement, de haricots mungo ou de fève de soja. Un « gâteau-terre » dont la symbolique est très proche de la vie des Vietnamiens, puisqu'il est composé d'ingrédients de la terre et des hommes.

Autour de ce gâteau, sur l'autel des ancêtres, des plats que l'on déguste tout au long des festivités : du porc au caramel par exemple, des soupes, mais aussi des fruits. Fruits secs, fruits confits, et fruits frais ( pomme-cannelle, mangue, noix de coco).

Ces réjouissances sont pleines des symboles qui font le quotidien des Vietnamiens. Les plats sont préparés en amont, notamment le banh-chung qui est cuit à la vapeur, à feu doux, pendant plusieurs heures.

Les familles s'activent en cuisine avant Têt car, selon la croyance populaire, ce que l'on fait pendant les trois jours de célébrations de la nouvelle année est à l'image de l'année qui va s'écouler. À bon entendeur...

Banh-chung, le «gâteau-terre» : du riz gluant fourré de viande ou lard, de haricots mungo ou de fève de soja. DR

Les carnets de Minna: recettes des détenues du camp de concentration de Terezin